2 min de lecture Tour de France

Tour de France 2019 : "Les Français sont en forme" selon Laurent Jalabert

INVITÉ RTL - La Grande Boucle 2019 s'élance demain samedi 6 juillet de Bruxelles. Sans les deux grands favoris, forfaits, Chris Froome et Tom Dumoulin. "Une belle opportunité" pour l'ancien coureur Laurent Jalabert.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Tour de France 2019 : "Les Français sont en forme" selon Laurent Jalabert Crédit Image : MARCO BERTORELLO / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Paul Turban

Deux coureurs du podium de l'an dernier forfaits. C'est sans Chris Froome et Tom Dumoulin que le Tour de France s'élancera demain 6 juillet de Bruxelles. "C'est une belle opportunité" pour les cyclistes français, estime l'ancien coureur Laurent Jalabert, consultant de RTL.

"Effectivement, il y a deux coureurs de tout premier plan qui ont dû déclarer forfait sur des blessures", explique Laurent Jalabert. "Évidemment, cela laisse de la place pour attaquer." L'ancien coureur nuance cependant que "pour autant, la course n’en sera pas plus facile. Il y a une pléiade de favoris au départ du Tour, des coureurs capables de gagner parmi lesquels quelques Français."

"La force d’une équipe aujourd’hui est le budget", rappelle-t-il. "Ce sont les finances qui font que l’on peut s’entourer de coureurs de très grand talent. Les Français sont bien armés. Cependant, il y a des équipes mieux armées, notamment l’ex-équipe Sky qui est assez impressionnante avec le vainqueur sortant Geraint Thomas et le jeune prodige Egan Bernal, le Colombien, qui est cette année très en forme."

Les favoris français

Le tracé du Tour, avec un profil montagneux et une part limitée de contre-la-montre est un atout pour deux espoirs français : Thibault Pinot et Romain Bardet. "Dans les contre-la-montre, ils ne sont pas parmi les meilleurs. Ils vont perdre du temps, et cela va commencer dès dimanche avec le contre-la-montre par équipe dans les rues de Bruxelles", analyse le consultant RTL. 

À lire aussi
Raymond Poulidor, le 15 juillet 1974. Tour de France
Décès de Raymond Poulidor : "On se sent un peu orphelin", confie l'ancien speaker du Tour


"Il y aura ensuite un contre-la-montre court du côté de Pau, au milieu des Pyrénées", ajoute l'ancien coureur. "Donc, il va falloir passer à l’attaque en montagne, un terrain sur lequel d’autres favoris se défendent", prédit Laurent Jalabert. "Thibault Pinot et Romain Bardet sont deux excellents grimpeurs capables de nous surprendre et de nous faire plaisir sur ce Tour."

Autre coureur à surveiller, selon le spécialiste : "Julian Alaphilippe est un franc-tireur, un garçon plein de punch et panache", rappelle l'ancien coureur cycliste. "Il aura à cœur d’attaquer, d’être dynamique à la course et d’aller chercher des victoires d’étape. Son objectif est de remporter pour la seconde fois le maillot blanc à pois rouges de meilleur grimpeur sur les épaules à Paris. Il donne énormément de spectacle, et je pense que ce sera un des acteurs majeurs côté français sur ce Tour."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tour de France Cyclisme France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants