4 min de lecture Miss France

Miss France 2020 : concours sexiste ou promotion de la liberté des femmes ?

DÉCRYPTAGE - La 25ème édition du concours de beauté Miss France se tiendra samedi 14 décembre à Marseille. Un rendez-vous télévisé très attendu autant que décrié pour la représentation qu'il fait des femmes.

 Les Miss découvrent la culture locale
Les Miss découvrent la culture locale Crédit : Laurent VU/SIPA/TF1
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Défilés, discours, et paillettes : le concours de Miss France 2020 se tiendra samedi 14 décembre à Marseille. La lauréate succèdera devant les caméras de TF1 à la Polynésienne Vaimalama Chaves, vainqueure de la dernière édition. Les trente Miss régionales en lice sont âgées de 18 ans pour Miss Lorraine, Ilona Robelin, à 24 ans pour Miss Bretagne, Romane Edern. 

Après avoir passé un test de culture générale, posé pour leurs photos officielles et multiplié visites et voyages, elles se présenteront samedi soir devant un jury qui, contrairement à l'an dernier, ne sera pas 100% féminin. Il sera présidé par la capitaine de l'équipe de France féminine de football Amandine Henry, et compte trois autres femmes, dont la comédienne Laëtitia Milot, et trois hommes dont le pâtissier Christophe Michalak. 

La cérémonie tout comme le concours sont régulièrement dénoncés, notamment par les associations féministes, pour la représentation qu'ils donnent des femmes et de leur corps. Pourtant, il reste suivi chaque année par des millions de téléspectateurs. Alors, l'élection de Miss France est-elle toujours au goût du jour ?

Un succès en légère baisse

Pour la 25e année, l'inoxydable Jean-Pierre Foucault sera aux manettes de la soirée, organisée sur le thème du "Tour du monde des Miss" pour la première fois dans une grande salle de sa ville natale, Marseille. Il sera accompagné de la directrice générale des Miss France Sylvie Tellier et accueillera en invité d'honneur le chanteur britannique Robbie Williams.

À lire aussi
Clémence Botino, Miss France 2020 Miss France
Concours de Miss : pourquoi les victoires de femmes noires sont une (petite) révolution

Comme chaque année, les votes des téléspectateurs de TF1 pour élire la gagnante devraient se compter par millions : la soirée des Miss France reste un gros enjeu pour la chaîne, et la société Endemol qui produit le spectacle. L'an dernier, la cérémonie a décroché la deuxième meilleure audience de l'année (7,3 millions de téléspectateurs) toutes chaînes confondues. Mais les chiffres semblent s'éroder : le record de 2006, avec 9,4 millions de téléspectateurs, est loin, et Miss France n'a plus dépassé la barre des 8 millions depuis l'édition 2015.

Boycotter un programme "sexiste et ringard"

Ces scores d'audience à six chiffres désolent l'association Osez le Féminisme!, qui dénonce chaque année un concours "sexiste et ringard". Malgré la prise de conscience de la société sur le harcèlement sexuel ou les violences faites aux femmes, "on est un peu désespérées (par le succès de Miss France) et on voit qu'on n'avance pas tant que ça", explique à l'AFP Céline Picq, l'une de ses porte-paroles. L'association s'alarme notamment de l'avalanche attendue de commentaires "hyper dégradants" sur les réseaux sociaux lors de l'émission.

On est un peu désespérées

Céline Picq, porte-parole d'Osez le féminisme!
Partager la citation

Début décembre, l'animateur Laurent Ruquier avait ouvert un nouveau front, via un appel au boycott, qui serait "un bon début" selon lui : "Puisqu'il faut arrêter de regarder les femmes comme des objets, cessez de les juger sur leur physique, et de systématiquement privilégier les plus jolies", a-t-il déclaré dans son émission "On n'est pas couché". Il s'est ensuite excusé en plaidant le "deuxième degré".

Localement, l'attribution d'une subvention de 150.000 euros à l'organisation du concours par la mairie a été dénoncée par la gauche, le conseiller municipal communiste Jean-Marc Coppola y voyant la promotion sur fonds publics d'une "vision rétrograde des femmes". Le maire LR Jean-Claude Gaudin promet, lui, des "retombées économiques importantes" pour la ville en terme d'image.

Les Miss, des femmes "libres"

Du côté de Miss France, les organisateurs insistent sur les "personnalités" ou les "histoires" des candidates. Quinze d'entre elles ont d'ailleurs déjà été pré-éliminées avant le concours sur la base d'entretiens individuels. "Le but est de juger leur éloquence mais surtout de voir leur évolution après le mois de préparation. Je suis très attachée à cela. Avec les autres jurés, nous essayons de voir si elles sont prêtes à porter la couronne", a récemment expliqué Sylvie Tellier dans un entretien au Figaro

Fin novembre, la directrice générale de Miss France insistait auprès de l'AFP :  "J'aimerais répondre aux féministes que peu importe la manière dont on accède à la célébrité, être une femme, c'est être libre". Miss France 2019, Vaimalama Chaves abonde : "En tant que femme, je revendique le droit de participer à un concours comme celui-ci. Est-ce que ce ne serait pas contradictoire de vouloir défendre les droits des femmes tout en les privant de cette liberté ?". 

Je revendique le droit de participer à un concours comme celui-ci

Vaimalama Chaves, Miss France 2019
Partager la citation

Dans un entretien au Parisien, Jean-Pierre Foucault salue le "caractère" de Miss France 2019. "C'est fini le 'sois belle et tais toi' d'il y a une dizaine d'années", explique-t-il. "L'histoire de l'avilissement de la femme est un faux procès parce qu'elles réussissent toutes dans la vie. C'est pour chacune d'entre elles un accélérateur social extraordinaire." 

À la veille de la fin de ses missions, Vaimalama Chaves a d'ores-et-déjà choisi la prochaine étape de son parcours professionnel : elle prévoit de se lancer dans la musique, accompagnée de son ukulele.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Miss France Télévision Sexisme
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants