3 min de lecture People

Miss France 2019 : tout ce qu'il faut savoir sur l'élection

Pour la première fois un jury féminin, la sœur d'une star du foot parmi les favorites en guise de polémique et la promesse "d'un pur divertissement dans un contexte social lourd" : Miss France 2019 sera élue samedi à Lille.

Maëva Coucke, sacré Miss France 2018, le 16 décembre 2017
Maëva Coucke, sacré Miss France 2018, le 16 décembre 2017 Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Nassim Aziki
Nassim Aziki et AFP

L'élection approche à grands pas. Samedi soir, en direct du Zénith de Lille, trente miss régionales se disputeront la couronne de Miss France 2019. Une promotion très métissée, marquée aussi par la taille des candidates : plus de la moitié dépassent 1m76.

L'an dernier, Miss Nord-Pas-de-Calais, Maëva Coucke avait été élue Miss France 2018, succédant à Alicia Aylies (Miss Guyane). Année après année, le sacre de Miss France reste un programme phare de TF1 : l'an dernier, la chaîne s'était placée largement en tête des audiences en attirant 7,4 millions de téléspectateurs (37,1% de part d'audience), avec un pic à 8,8 millions lors du couronnement.

Après une précédente édition dédiée à la cause des femmes dans le sillon du mouvement #MeToo, un jury pour la première fois 100% féminin, présidé par Line Renaud, réunit la danseuse étoile Alice Renavand, la chanteuse Jenifer, la Miss France 2011 Laury Thilleman, la comédienne Maud Baecker, l'humoriste Claudia Tagbo, et Caroline Garcia, numéro 1 féminin du tennis français.

"Depuis plusieurs années, l'élection Miss France met en avant les droits des femmes. Faire appel à un jury est un moyen de poursuivre notre engagement", a déclaré Sylvie Tellier.

Le public a le dernier mot

À lire aussi
Boris Becker en mars 2013 à Cuba people
Boris Becker : " Mon corps est usé jusqu'à la corde "

Toutefois, les pouvoirs du jury sont limités : à égalité, jurées et téléspectateurs désignent les cinq finalistes parmi douze candidates déjà sélectionnées par les organisateurs. Les téléspectateurs ont toutefois le dernier mot en désignant seuls la lauréate et ses deux dauphines, en votant par téléphone et SMS

Pour Marion Georgel, l'une des porte-parole d'"Osez le féminisme!", ce jury 100% féminin est "un effet de communication": "l'idée est intéressante mais le concours Miss France continue de trier les femmes sur des critères physiques ou moraux assez réactionnaires, comme le fait pour les candidates de n'avoir pas d'enfant".

"Les miss font leur show"

Côté spectacle, les Miss préparent du lourd. "On a vraiment mis l'accent sur le côté spectacle cette année. On a choisi des thématiques tellement différentes que ça va offrir des tableaux complètement fous et différents à chaque fois", explique Caroline Gavignet, directrice des programmes d'EndemolShine France.

Au total, neuf tableaux divisés en quatre thématiques seront présentées : "Les Miss font leur cirque", "Les Miss à Bollywood", "Les miss au cabaret" et "Les super-héroïnes". Et puis, quelques instants avant la sélection des douze, un hommage à Charles Aznavour sera également rendu.

"Cette élection est un rendez-vous populaire qui représente la beauté et la classe. On ne rêve plus assez. On a besoin de rêver !", a déclaré la présidente du jury Line Renaud.

Une élection placée sous le signe de la polémique ?

Chaque année, l'élection offre son lot de polémiques. Et pour cette édition 2019, c'est Miss Nord-Pas-de-Calais, Annabelle Varane, en lice pour la couronne, qui serait susceptible de fausser l'élection par sa notoriété familiale. Elle est la sœur de Raphaël Varane, champion du monde de football avec les Bleus.

"Nous sommes très attachés à l'équité entre candidates. Elles portent les mêmes tenues pendant l'émission pour effacer les inégalités sociales. Annabelle Varane est traitée comme n'importe quelle candidate et sa filiation ne sera pas évoquée dans son portrait diffusé pendant la cérémonie. Seuls les journalistes ont cru bon de mettre en avant ce lien familial", observe Sylvie Tellier.

Maëva Coucke, l'actuelle tenante du prestigieux titre, avait d'ailleurs défendu la reine de beauté. ""Elle n’a pas gagné grâce à son frère. Si elle a été élue c’est qu’elle le mérite vraiment. J’étais là et je peux vous dire qu’elle a fait une bonne prestation sur scène. Elle s’est très vite démarquée des autres candidates. On ne voyait qu’elle. Elle mérite son titre", avait-elle confié. 

Alors que la France est sous le choc de l'attaque de Strasbourg, TF1 et Endemol ont renforcé la sécurité du Zénith de Lille pour prévenir aussi une éventuelle action des "gilets jaunes". Par ailleurs, le direct de ce type d'événement est toujours diffusé avec un léger différé pour dissuader les intrusions et ainsi éviter tous événements malencontreux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Miss France Concours
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795924071
Miss France 2019 : tout ce qu'il faut savoir sur l'élection
Miss France 2019 : tout ce qu'il faut savoir sur l'élection
Pour la première fois un jury féminin, la sœur d'une star du foot parmi les favorites en guise de polémique et la promesse "d'un pur divertissement dans un contexte social lourd" : Miss France 2019 sera élue samedi à Lille.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/miss-france-2019-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-l-election-7795924071
2018-12-14 16:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JRRJU21R3PXAzwUD6R7s6A/330v220-2/online/image/2018/1214/7795924086_maeva-coucke-sacre-miss-france-2018-le-16-decembre-2017.jpg