6 min de lecture Star Wars 8

"Star Wars 8" : un film "épique", "virtuose", gorgé de "fausses pistes et d'humour"

NOUS L'AVONS VU - Après plus de deux ans d'attente, le nouveau "Star Wars" arrive enfin sur les écrans. Signé Rian Johnson, ce nouvel épisode répond à de nombreuses questions laissées en suspens depuis l'épisode 7. Son intrigue est étonnante.

Luke Skywalker dans "Star Wars 8"
Luke Skywalker dans "Star Wars 8" Crédit : Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved. / John Wilson
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Après deux ans d'attente, Star Wars 8 arrive enfin sur les écrans. Réalisé par Rian Johnson (Looper), il se déroule juste après les événements du Réveil de la Force (épisode 7) signé J.J. Abrams. Deux ans que les fans attendent de savoir ce qui a pu pousser Luke Skywalker, héros de la saga originelle, à s'exiler sur la planète Ahch-To. Des mois aussi qu'ils se demandent qui peuvent bien être les parents de Rey, héroïne de la nouvelle saga, et brûlent de savoir si Kylo Ren va tuer sa mère Leia, après avoir assassiné son père Han Solo à la fin de l'épisode 7.

Grâce aux bandes-annonces, intenses et sombres, on sait déjà que Rey va suivre une formation Jedi avec Luke Skywalker, Leia continue son combat contre le Premier Ordre, tandis que Kylo Ren essaye toujours de repousser le côté Lumineux de la Force. Plus qu'un épisode Star Wars, Les Derniers Jedi est aussi un hommage à Carrie Fisher (Leia Organa), décédée peu de temps après le tournage.

Alors, que vaut Star Wars 8 ? Est-il le "meilleur film de cette fin d'année" ? Découvrez nos critiques du film, sans spoilers.

À lire aussi
Mark Hamill a révélé le funeste destin de Luke dans "Star Wars 8" Star Wars 8
"Star Wars 8" : Mark Hamill confirme la mort de Luke Skywalker

Capucine Trollion, journaliste RTL

"Si vous pensiez avoir vu tout Star Wars 8 grâce aux bandes-annonces, sachez que ce n'est pas le casRian Johnson surprend du début à la fin de l'intrigue. Ce space opera vous en met plein la vue, cajole (et brise) votre cœur de fans. Mark Hamill et Adam Driver offrent des performances au sommet pour leurs personnages et il est difficile de ne pas être ému quand apparaît Carrie Fisher à l'écran.

Quant à Rey, elle continue de montrer qu'elle est la digne héritière de cette nouvelle saga. Le passage de flambeau entre J.J Abrams (épisode 7) et Rian Johnson est réussi et il nous tarde de découvrir l'épisode 9".

Sylvain Zimmermann, journaliste RTL

"Le nouveau Star Wars est épique, virtuose, très riche visuellement, mais surtout inattendu. Les Derniers Jedi déjoue tous les pronostics, toutes les théories, toutes les certitudes. Luke Skywalker, brisé, sombre, pour ne pas dire inquiétant, nous avait pourtant mis en garde dans les bandes-annonces habilement distillées au fil de l’année : 'Cela ne va pas se passer comme vous le pensez !' Il faut toujours écouter ce bon vieux chevalier Jedi. L’épisode 8 surprend, déroute. Le film est jalonné de fausses pistes. À l’image du personnage de Rey, qui cherche à savoir qui elle est et Kylo Ren, plus torturé que jamais, le long-métrage navigue sans cesse entre lumière et obscurité, passant d’un ton grave à un style plus léger en une poignée de parsecs.

Un film étourdissant qui redéfinit les codes de la saga

Sylvain Zimmermann
Partager la citation

Pour son premier Star Wars (avant une future trilogie déjà commandée par Disney), Rian Johnson signe un film ambitieux, inclassable, qui cite abondamment les précédents épisodes (plusieurs scènes ne manqueront pas de faire sursauter les fans) tout en redéfinissant les codes. The Last Jedi (le titre original) prolonge la saga née il y a 40 ans en lui offrant des perspectives nouvelles, de nouveaux arcs narratifs à explorer, un après Skywalker ? Preuve que l’univers créé par George Lucas semble infini, inépuisable. 

Le réalisateur de Looper aime ses personnages, il s’attarde longtemps sur chacun pour leur donner de la profondeur, une authenticité. Aux côtés de Rey (qui confirme son statut de nouvelle icône), Finn, Poe Dameron, mais aussi Rose (la nouvelle héroïne) prennent une ampleur incroyable. Les méchants ne sont pas laissés de côté non plus. Le général Hux et la capitaine Phasma ont également droit à de grands moments. 

Rian Johnson offre aussi des scènes de batailles spatiales d’un réalisme inouï, parmi les plus belles montrées au cinéma. Les Derniers Jedi interroge plus largement sur la place de l’individu, son destin dans le monde, et aborde une question centrale dans la mythologie Star Wars : l’équilibre sera-t-il apporté par l’élu(e) ? Pour le savoir, rendez-vous dans les salles obscures, la lumière sera (en partie) faite au bout d’un voyage étourdissant de 2h30". 

Antoine Daccord, journaliste RTL

"Pas de pilotage automatique dans les étoiles, l’histoire ne va nulle part là où l’on pouvait l’attendre dans les dizaines de théories élaborées par les fans depuis 2 ans. Luke Skywalker, Kylo Ren, Leia Skywalker et Rey vous réservent de belles surprises. On en comprend davantage sur la Force, et on a déjà hâte de connaître la suite. La scène d’ouverture - dans l’espace évidemment comme le veut la tradition - offre des images époustouflantes servies par une réalisation de haut niveau, portée par une tension qui vous coupe le souffle. Enfin des prises de vue de scènes de batailles dans l’espace au plus proche des vaisseaux et des pilotes. des décors splendides, une photo très réussie et des effets spéciaux au maximum. 

'Star Wars 8' prépare déjà la fin de la saga, et la suite de la franchise

Antoine Daccord
Partager la citation

Beaucoup d’humour (un peu trop peut-être) comme il y en a toujours eu dans Star Wars, beaucoup de clins d’oeil aux précédents volets, sans en abuser, tout en se permettant de jouer avec les codes de la saga comme l’on a commencé à le faire dans l’épisode 7. L’histoire avance et prépare déjà la fin de la saga, et la suite de la franchise".

Stéphane Boudsocq, journaliste, spécialiste cinéma RTL

"Nous sommes toujours dans la lointaine, très lointaine galaxie. Les ultimes espoirs de la Résistance, assiégée par le Premier Ordre, au service du côté obscur, reposent sur les épaules de Rey, jeune femme partie tenter de convaincre Luke Skywalker de reprendre le service. Le Maître Jedi vit retiré du monde sur une île.

Saura-t-elle le persuader de revenir aider la princesse Leia et les nouveaux héros de la lutte ? Qui est vraiment cette jeune combattante et pourquoi semble-t-elle aussi sensible à la Force ?

Le film ne vous lâche plus une fois lancé à plein régime

Stéphane Boudsocq
Partager la citation

Toutes les réponses, ou presque à ces questions, se trouvent au terme de 2h30 d’un film qui prend un peu de temps à s’installer, mais ne vous lâche plus une fois lancé à plein régime avec même une dernière partie époustouflante, une bataille incroyable sur une planète de sel gelée."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Star Wars 8 Star Wars Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791365160
"Star Wars 8" : un film "épique", "virtuose", gorgé de "fausses pistes et d'humour"
"Star Wars 8" : un film "épique", "virtuose", gorgé de "fausses pistes et d'humour"
NOUS L'AVONS VU - Après plus de deux ans d'attente, le nouveau "Star Wars" arrive enfin sur les écrans. Signé Rian Johnson, ce nouvel épisode répond à de nombreuses questions laissées en suspens depuis l'épisode 7. Son intrigue est étonnante.
https://www.rtl.fr/culture/super/star-wars-8-un-film-epique-virtuose-gorge-de-fausses-pistes-et-d-humour-7791365160
2017-12-12 18:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ixDXFXdtCtc3eJPCx5d5Uw/330v220-2/online/image/2017/1201/7791222844_luke-skywalker-dans-star-wars-8.jpg