3 min de lecture Cinéma

"Justice League" : une vraie bonne surprise

NOUS L'AVONS VU - Avec son intrigue convaincante et des héros qui le sont tout autant, "Justice League" arrivera à séduire tous les publics. Garantie sans spoilers.

L'équipe de la Justice League
L'équipe de la Justice League Crédit : Warner Bros
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

On ne va pas vous mentir : on ne savait pas à quoi s'attendre avec Justice League. D'abord parce qu'il n'y a pas eu d'avant-première presse, ni de projection la veille de sa sortie. Mais aussi à cause des reshoots, rarement de bon augure pour un film. Pourtant, en 2 heures et après moult nouvelles scènes, Zack Snyder (Batman V Superman) et Joss Whedon (Avengers) ont réussi un pari audacieux : réaliser un film de super-héros convaincant qui renouvelle l'univers DC au cinéma. Garantie sans spoilers.

Comme annoncé pendant la promotion de Justice League, le film se déroule après la mort de Superman dans Batman V Superman. Le monde va mal, les gens ont perdu l'espoir d'un monde meilleur (symbolisé par Superman) et une nouvelle forme de danger menace l'humanité. Bruce Wayne, rongé par la culpabilité après la mort de Superman, veut à tout prix sauver le monde. Mais, il sait qu'il n'y arrivera pas seul. Avec l'aide de Wonder Woman, il part à la recherche de trois super-héros : Flash, Aquaman et Cyborg pour créer la Justice League.

>
Justice League - Bande Annonce Officielle Héros (VOST)

Une intrigue qui garde le rythme

Que les fans se rassurent, l'histoire de Justice League n'a pas été dévoilée entièrement dans les bandes-annonces. Elle est convaincante de bout en bout avec de bons rebondissements. On retrouve avec plaisir Bruce Wayne, qui sent que la retraite approche, Diana Prince/Wonder Woman qui revient sur des événements de son passé, Alfred toujours aussi cynique et le commissaire Gordon toujours fidèle au Bat-signal.

Quant au grand méchant, Steppenwolf, il est réussi. Visuellement, on a une sorte de démon de l'enfer qui capte notre attention. Sa motivation maléfique reste la même que les némésis des super-héros : détruire le monde pour en devenir le maître, mais on accroche rapidement, contrairement à Arès, le dieu de la Guerre dans Wonder Woman.

À lire aussi
VIDÉO - "Star Wars 9" : une bande-annonce finale poignante Cinéma
VIDÉO - "Star Wars 9" : une bande-annonce finale poignante

Enfin, la tonalité comique ajoutée par Flash apporte une bonne légèreté à l'histoire et plus globalement un bon renouveau de l'univers DC au cinéma. Après le trop sombre (voire ennuyeux) Batman V SupermanJustice League insuffle un vent optimisme dans son univers qui devrait plaire à tous les publics. 

Une introduction réussie pour Aquaman, Flash et Cyborg

Aquaman, Wonder Woman, The Flash et Cyborg dans la bande-annonce de Justice League
Aquaman, Wonder Woman, The Flash et Cyborg dans la bande-annonce de Justice League Crédit : Warner Bros. Pictures

Comment introduire trois nouveaux personnages sans endormir les fans de comics et perdre les néophytes ? Zack Snyder, épaulé ensuite de Joss Whedon réussit son coup. Pas à pas dans l'intrigue, le public fera la connaissance d'Aquaman, Flash et Cyborg. Leurs origines (connues des fans de comics) sont rapidement évoquées, mais l'essentiel est bien leur arrivée dans la team de Batman et Wonder Woman. 

Chacun a son caractère, surtout Aquaman, qui est le "Wolverine" (sans être aussi friands d'injures) de l'équipe. Grincheux, il montre quand même une autre facette de sa personnalité vers la fin de l'histoire. C'est d'ailleurs l'une des autres forces du film : cette palette de héros qui n'ont (au départ) rien en commun, mais qui arrivent à devenir une équipe parce qu'ils évoluent. 

On découvre aussi leurs dilemmes, car il n'est pas facile lorsqu'on est un solitaire au fond des océans, un garçon revenu d'entre les morts (Cyborg) ou un jeune homme qui n'a pas de fibre héroïque de risquer sa vie pour sauver l'humanité. Loin de nous ennuyer, on prend plaisir à (re)découvrir ces personnages qui seront bientôt les héros de leur propre film. 

Justice League est donc réussi et redore le blason de DC Comics au cinéma, moins d'un an après le succès de Wonder Woman. Espérons que la suite des aventures de nos héros sera du même acabit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Fil Super Dc Comics
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants