1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Lady Gaga : comment la star "excentrique" a fendu l'armure devant le monde
4 min de lecture

Lady Gaga : comment la star "excentrique" a fendu l'armure devant le monde

Lady Gaga a toujours clamé son indépendance et son refus des codes. Elle s'est aussi confiée librement sur les périodes sombres de sa vie, ses traumatismes, ses fêlures, en décidant de dire "non" à l'autocensure et ainsi reprendre le dessus sur ses faiblesses.

Lady Gaga à la soirée des Oscars 2019
Lady Gaga à la soirée des Oscars 2019
Crédit : AFP
Ces femmes qui ont dit "non" 3/7 : Lady Gaga
00:07:44
Flavie Flament & Capucine Trollion

Lady Gaga, de son vrai nom Stéphanie Joanne Angelina Germanotta, est une femme de caractère qui a su s'imposer avec brio sur la scène musicale, avec un sens du show et de la mise en scène hors du commun en s'habillant, par exemple avec une robe faite de viande ou en arrivant dans un œuf de Pâques sur scène.

"Concrètement, c'est probablement la star qu'on a vu débarquer d'une manière énormissime dans les années 2000. On  ne s'y attendait pas, on était persuadé qu'après Beyoncé, il n'y aurait plus jamais de star de ce niveau-là. Et voilà, elle est arrivée et elle a redéfini la façon d'être une artiste pop dans les années 2000", raconte Romain Burrel, ancien directeur de la rédaction de Têtu, journaliste aux Inrocks et à Numéro dans le podcast d'été de Flavie Flament, Ces femmes qui ont dit "non".

"Les looks de Lady Gaga, c'était 25 photos par jour où elle ne portait pas les mêmes tenues, il fallait suivre. Et elle avait compris que justement, avec les réseaux sociaux, on allait entrer dans une nouvelle temporalité. Donc elle a dit : 'Je veux être une artiste de ce temps-là'. Mais une fois que vous avez été tout le monde, qui vous êtes ? Qu'est-ce qu'il vous reste ? "Et à un moment donné, il faut peut-être prendre une petite gifle ou deux ", poursuit Romain Burrel. 

Après "Artpop", Lady Gaga va "tomber le maquillage"

Cette gifle dont parle Romain Burrel, Lady Gaga va l'avoir en 2013 avec son album Artpop, "qui a été un peu incompris". "C'est un album que j'adore et je sais que les fans qui probablement nous écouteront l'aiment aussi beaucoup, mais il ne va pas assez marcher selon sa maison de disques. On va dire que c'est une claque commerciale et elle va se remettre en question et elle va tomber le maquillage un peu. Elle va se chercher et c'est difficile quand vous vous êtes construit aussi vite", poursuit Romain Burrel. 

À écouter aussi

"Des artistes maintenant qui dépassent le troisième, le quatrième album qui restent au top, ils sont rares et elles sont rares. Et Lady Gaga, justement, c'est une des rares artistes qui a vraiment imprimé sa marque là-dessus, mais aussi qui a récupéré, j'ai envie de dire, à sa façon de raconter sa propre histoire", analyse le journaliste des Inrocks.


C'est ainsi que Lady Gaga, contre l'avis de certains lui disant de ne pas faire de cinéma, se lance avec brio dans la carrière de comédienne. Le public la découvre sans maquillage et extrêmement touchante et brillante dans A Star is Bornde Bradley Cooper. Sa chanson, Shallow, remportera, entre autres, l'Oscar de la Meilleure chanson originale en 2019. "Elle a pris le pouvoir dans un milieu qui aurait pu la dévorer", ajoute Flavie Flament.

Elle a eu le courage de parler de sa santé mentale

En 2014, Lady Gaga révèle qu'elle a été violée à 19 ans par un producteur et qu'elle souffre depuis de stress post-traumatique. Elle a été victime de harcèlement scolaire, elle a parlé de ses troubles alimentaires. "C'est une femme libre parce que c'est une femme d'abord qui s'est construite toute seule, qui en a bavé (...) avec une envie chevillée au corps qui est celle d'être artiste. (...) En tout cas, une chose était sûre, c'est que Lady Gaga était très tôt Lady Gaga, je pense, dans sa tête, avant même d'avoir trouvé son nom", développe Romain Burrel. 

En 2020, avec son album ChromaticaLady Gaga revient sur les périodes sombres de sa vie et les agressions qu'elle a subies. "Prendre la parole sur sa santé mentale et en parler ouvertement, ça pouvait être vu comme un espèce aveu de faiblesse il y a quelques années. Elle va contrôler la chose en disant, 'Je vais en parler. Je vais dire que j'ai des problèmes de santé mentale', on peut en parler", explique Romain Burrel. 

Pour Lady Gaga, "'chaque Américain, chaque Américaine devrait avoir cette conversation avec ses enfants parce qu'on a le droit de ne pas aller bien. On n'est pas des machines et d'ailleurs c'est probablement de là que vient l'aspect le plus créatif de ma personnalité' (...)  et c'est très courageux de le dire. Fendre l'armure à ce point, c'est très, très rare. Je trouve que rien que ça, ça montre à quel point elle a une force intérieure qui est incroyable", conclut Romain Burrel. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/