1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Décès de Christophe : "Il a traversé toutes les époques", estime Michel Drucker
3 min de lecture

Décès de Christophe : "Il a traversé toutes les époques", estime Michel Drucker

INVITÉ RTL - Michel Drucker raconte ses souvenirs avec Christophe, qu'il a rencontré au début de leurs carrières dans les années 60.

Jean-Luc Delarue, Christophe et Michel Drucker en 2003
Jean-Luc Delarue, Christophe et Michel Drucker en 2003
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Décès de Christophe : "Il a traversé toutes les époques, un peu comme Johnny", confie Michel Drucker
08:11
Coronavirus : "40% des restaurants pourraient ne pas rouvrir leurs portes", alerte Hervé Becam
10:43
RTL Soir du 17 avril 2020
01:13:12
Décès de Christophe : l'hommage de Juliette Armanet
02:20
Stéphane Carpentier & Capucine Trollion

Le chanteur Christophe est décédé le 16 avril 2020 à 74 ans, des suites d'un "emphysème", ont confirmé ses proches. C'est un monstre sacré de la chanson française qui s'en va. Toute la journée du 17 avril, anonymes et stars de la musique, de la télévision et du cinéma lui ont rendu hommage.

"Il était très original. Il a traversé toutes les époques, un peu comme Johnny. Il était à la fois populaire et chic, ce qui est le plus difficile à faire dans ce métier", se souvient au micro de RTL Michel Drucker.

"Il a commencé par être un chanteur dit à minettes, c'est là où je l'ai connu à l'époque en 1965, quand il a chanté Aline (...) Il avait très peur d'être catalogué très vite comme un chanteur à minettes. Il y a eu ensuite la rencontre décisive avec les Mots Bleus de Jean-Michel Jarre, Les Paradis Perdus et puis il y a eu un long trou et puis il est revenu avec un autre look, avec encore des sons nouveaux (...) C'était un fou du son", poursuit le présentateur.

Christophe était aussi passionné de voitures

Michel Drucker reconnaît qu'il avait "des rapports particuliers" avec Christophe car l'artiste "se couchait vers 9-10 heures du matin", donc il était difficile de le voir. "Il vivait la nuit Christophe, je crois qu'il n'a pas dû voir beaucoup le jour".

À écouter aussi

Michel Drucker rend aussi hommage à la passion du chanteur pour les voitures, notamment sa Ferrari qu'il pouvait regarder des heures "comme une œuvre d'art". Une contemplation à l'arrêt, car "il perdait ses points régulièrement. Il me demandait d'intervenir, de le pistonner pour retrouver ses points." Il les retrouvait, puis les reperdait 5 à 8 jours plus tard au volant de sa Ferrari.

"Les grandes chansons ne meurent jamais, les grands talents non plus", poursuit Michel Drucker en se remémorant toutes les périodes que Christophe a traversées, avec de nombreux succès. "C'était un son Christophe, c'était un timbre de voix, un personnage très singulier (...) Il était heureux dans son univers de la nuit, il vivait à l'heure de l'Amérique des années 50. Il était assez mystérieux, capable d'être silencieux pendant des mois et d'être brillant dans une interview", poursuit Michel Drucker. Avec ce visage fermé, "c'est très difficile de résumer Christophe. Il était un personnage assez fantasque, assez drôle, qui aimait à la fois les voitures à piles et jouer aux boules".

Une hospitalisation fin mars 2020

Hospitalisé fin mars 2020 à Paris, Christophe avait ensuite été transféré en Bretagne en réanimation. "Il devait être sur scène bientôt. Il a dû beaucoup souffrir parce que ça fait des semaines et des semaines déjà qu'on dit 'Christophe va mal'. Il est parti avec ses mots bleus, il est parti rejoindre ses paradis perdus", confie Michel Drucker.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/