1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Décès de Christophe : Jean-Michel Jarre rend hommage à un "couturier du son" confiné
2 min de lecture

Décès de Christophe : Jean-Michel Jarre rend hommage à un "couturier du son" confiné

INVITÉ RTL - Le compositeur et parolier des grandes chansons de Christophe évoque avec émotion celui qui était un ami, un "membre de sa tribu".

Jean-Michel Jarre, le 4 septembre 2019
Jean-Michel Jarre, le 4 septembre 2019
Crédit : Alberto PIZZOLI / AFP
Mort de Christophe : Jean-Michel Jarre rend hommage à un "couturier du son" confiné
05:02
Christelle Rebière & Aymeric Parthonnaud

Les carrières de Jean-Michel Jarre, pape de la musique électronique et du chanteur Christophe qui est mort dans la nuit du 16 au 17 avril sont intrinsèquement liées. "C'est la disparition d'un membre de ma tribu, d'un ami et d'un complice unique, explique Jean-Michel Jarre au micro de RTL. Je repense aujourd'hui à toutes les chansons que j'ai écrites pour lui. Les mots bleus, Les paradis perdus, La dolce vita... Il avait une façon unique de les interpréter comme si c'était la première fois et la dernière fois qu'il chantait ces chansons."

Christophe est mort après une maladie pulmonaire mais sa famille n'a pas précisé si sa disparition était liée à la pandémie de Covid-19. Le chanteur est cependant parti pendant cette période de confinement, une ironie totale pour son ami. "On pense que les gens qu'on aime sont éternels et Christophe le restera (...). Ce qui est cruellement ironique, c'est que c'était un artiste qui pratiquait le confinement dans sa vie. Il était capable de rester trois mois sans sortir. "

"Il pratiquait la distanciation sociale, il ne faisait pas vraiment partie du monde extérieur, il vivait la nuit..., renchérit le musicien. C'est absurde qu'il disparaisse dans ce moment. Ce qui est triste aussi c'est qu'il parte là, dans un hôpital à Brest alors que sa vie c'est Angers, c'est le Sud, la Riviera, l'Italie, Paris... C'est important qu'on parle de lui aujourd'hui parce que je ne pourrai même pas aller lui dire au revoir. "

Jean-Michel Jarre s'était entretenu il y a encore quelques semaines avec son ami. Ils avaient encore des projets de collaborations ensemble. "C'était un couturier du son, il avait une approche très instinctive. Il y avait chez lui ce balancement entre l'extrême fragilité et la maîtrise qui je pense faisait son style et son talent. Et puis il avait une voix aussi. Comme Piaf ou Bowie, les grandes voix ne chantent pas vraiment dans le tempo et pas toujours juste". Christophe ne se disait pas chanteur, "non il disait qu'il faisait du son avec sa bouche. pour lui la voix n'était qu'une partie de l'arrangement", a conclu Jean-Miche Jarre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/