1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. "Astérix et le Griffon" : attention aux fautes d'orthographe, par Toutatis !
2 min de lecture

"Astérix et le Griffon" : attention aux fautes d'orthographe, par Toutatis !

Muriel Gilbert a lu le dernier album du plus célèbre des Gaulois, "Astérix et le Griffon", et elle y a trouvé des fautes !

La couverture d'"Astérix et le Griffon"
La couverture d'"Astérix et le Griffon"
Crédit : Editions Albert René/Goscinny-Uderzo
"Astérix et le Griffon" : quelles sont les fautes de l'album ? (13/11/21)
03:02
Muriel Gilbert

Amis des mots, je viens de refermer le dernier Astérix – oui, je sais, ça vous étonnera toujours  que je ne consacre pas mes dimanches à l’épluchage de traités de grammaire au coin du feu, mais Astérix a bercé mon enfance et, si j’ai un peu arrêté de le lire, c’est plus à cause de la disparition du génial scénariste Goscinny que parce que j’aurais passé l’âge de la BD. Bon, j’avoue que je n’ai pas été passionnée par Astérix et le Griffon – mais alors, me demanderez-vous, pourquoi en parler ?


Eh bien, c’est que je suis un rien agacée que, pour un livre imprimé à 2 millions d’exemplaires, qui plus est adressé avant tout aux enfants et qui génère de substantiels bénéfices, on ne consacre pas quelques dizaines d’euros à la correction du texte. Vous le savez, amis des mots, je suis magnanime quant aux fautes de tout un chacun, mais quand elles sont publiées, ça me rend marteau !

Alors, quelles sont ces fautes ? Je n’ai même pas eu le temps de les repérer moi-même que déjà les Twittos amis des mots s’en étaient emparés (coucou Laure de Montalembert, coucou Philippe Dessouliers !). La plus grosse est en page 44, quand Obélix déclare : "Grâce à mon Idéfix (…) ils ne sont pas prêts de revenir." Je ne vais vous refaire une chronique sur ces deux homophones "prêt à" et "près de" : je leur ai déjà consacré un "Bonbon sur la langue" la saison dernière. Rappelons juste que "près de", c’est toujours avec un E accent grave et un S.

"Ça" ou "Çà" ?

Mais il y a une autre faute, et dès la toute première phrase de l’album. C’est dommage, non ? Cette phrase est la suivante : "Nous sommes en 50 avant J.-C. et, pour les Romains, le monde à l’est de Rome ressemble à çà !" Evidemment, la faute ne s’entend pas. Et vous allez peut-être trouver que ce n’est pas une erreur bien grave, mais pourquoi ont-ils été ajouter un accent sur le A de ça ?

À écouter aussi


Certes, les deux versions existent, çà et ça. Mais le ça qui est de loin le plus fréquent, c’est le pronom démonstratif, la contraction, le raccourci familier de cela, qui aurait dû être employé là. Il ne prend pas d’accent. Çà, avec un accent grave sur le A, ce peut être une interjection, mais surtout c’est un adverbe de lieu synonyme de "ici", que l’on ne trouve à peu près en français actuel que dans la locution "çà et là". Dans "çà et là", c’est facile, les deux A portent un accent : "çà et là, accents sur les A", voilà !
Quant à ma recette de potion magique orthographique pour les éditions Albert René, c’est tout simple : embauchez un correcteur ou une correctrice !


Et pour une petite rasade de potion magique orthographique, amis des mots, je vous propose cet après-midi à 16 heures ma spécialité : une dictée rigolote où l’on a le droit de copier sur son voisin. C’est au métro Villejuif-Paul-Vaillant-Couturier, à la librairie Points communs. Si vous êtes plus timide, venez à 17 heures, l’illustrateur du Meilleur des bonbons sur la langue vous dessinera plein de petits bonbons.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/