6 min de lecture Littérature

Quels sont les livres et BD qui ont marqué l'année 2019 ?

Du nouveau Goncourt au dernier "Astérix" en passant par les toutes les pépites de l'année, voici de quoi vous repérer la prochaine fois que vous vous rendrez en librairie.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-vous tenter du 27 décembre 2019 Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Monique Younès

En cette fin d'année 2019, jetons une nouvelle fois un œil dans le rétroviseur pour repérer les moments forts de l'année du côté des librairies avec une actualité forte du côté de la littérature et de la bande-dessinée. 

En plein débat sur les retraites, c'est l'annonce de l'une d'elles qui fait sensation au début du mois. Après 15 ans de présence à l'académie Goncourt dont 5 à la présidence, Bernard Pivot, 84 ans, a tiré sa révérence. Pour son dernier Goncourt, l'ancien animateur de télévision et ses camarades du jury ont récompensé l'un de nos meilleurs romanciers français : Jean-Paul Dubois, auteur de Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon. Un grand prix pour un écrivain modeste.

Autre chanceux, autre primé : Sylvain Tesson. Il a reçu le prix Renaudot pour La panthère des neiges. Et on n'oublie pas le lauréat du Grand Prix RTL-Lire, Joseph Ponthus, la révélation de l'année avec son premier livre, À la ligne, formidable récit de son expérience d'intérimaire dans une conserverie de poissons puis un abattoir bretons, plébiscités donc par les lecteurs, beaucoup moins par son patron.

Parmi les livres qui ont marqué 2019, l'inévitable roman de Michel Houellebecq, Sérotonine, du nom de l'hormone du bonheur. Tout un programme ce titre et l'un des succès de l'année malgré la diète médiatique observée par Houellebecq sauf au micro de Laissez-vous tenter pour expliquer... qu'il ne parlera dans aucun micro.

À lire aussi
Coronavirus : l'expression "comment ça va ?" reprend tout son sens orthographe
Coronavirus : l'expression "comment ça va ?" reprend tout son sens

Notre-Dame, depuis Victor Hugo, inspire les écrivains. L'incendie tragique de la cathédrale a ému plusieurs d'entre eux dont Ken Follett, l'auteur des Piliers de la Terre consacré aux bâtisseurs de cathédrales. Le Gallois a publié un petit livre hommage au profit de la reconstruction qu'il espère rapide lorsque que nous l'accompagnons en exclusivité devant Notre-Dame.

>
Patrick Modiano évoque "Encre sympathique" : "Retrouver, c'est le mouvement de mes livres" Crédit Image : RTL/Max Leleu | Crédit Média : RTL/Max Leleu | Date :

Autre exclusivité dans Laissez-vous tenter cette année, les confidences de Patrick Modiano lors de la sortie de son nouveau livre, Encre sympathiqueUn moment rare comme toujours avec le prix Nobel de Littérature qui nous reçoit dans son bureau.

À l'opposé du phrasé hésitant de notre Prix Nobel, nous avons eu droit au verbe provoquant d'un monstre du roman noir américain : James Ellroy de passage à Paris pour assurer la promo de La tempête.

Guillaume Musso était, une fois de plus, l'auteur le plus lu et le plus vendu en France en 2019. Et Laissez-vous tenter crée l'événement en avril dernier à la sortie de son nouveau roman, La vie secrète des écrivains, en faisant dialoguer en direct Musso et ses lecteurs.

Et puis 2019 a vue la disparition d'une grande figure de la littérature américaine, Toni Morrison. Première femme noire prix Nobel de littérature. En France, nous ont quitté : le philosophe Michel Serres et François Weyergans, prix Goncourt avec Trois jours chez ma mère, écrivain talentueux et fantasque qui a même fait entrer le rock'n'roll sous la coupole lors de sa réception à l'Académie française en 2009.

2019, du côté de la BD

La couverture du nouvel album des aventures d'Astérix : "La Fille de Vercingétorix"
La couverture du nouvel album des aventures d'Astérix : "La Fille de Vercingétorix" Crédit : CONRAD / © 2019 LES ÉDITIONS ALBERT RENÉ / GOSCINNY – UDERZO

2019 a été encore une fois riche en nouveautés côté BD avec un titre qui a écrasé tous les autres, c'est le 39ème album d'Astérix. La folie Astérix a déferlé  le 23 octobre en Europe. 5 millions d'exemplaires de La fille de Vercingétorix scénarisé par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad ont envahi les librairies et les grandes surfaces. Et cette jeune adolescente gauloise rouquine, gothique et rebelle, qui répond au prénom d'Adrénaline, a déjà attiré près de 2 millions de fans. 

Comment expliquer ce succès incroyable ? Les accros d'Astérix veulent posséder tous les albums sans exception qu'ils soient bons ou mauvais. Depuis que Ferri et Conrad ont repris la série, les albums sont plutôt de bonne tenue. Les nouveaux auteurs respectent les fondamentaux établis par Goscinny  et Uderzo. Chaque album a son lot de nouveaux personnages. Dans celui-ci, les nouveaux venus s'appellent Blinix, Selfix, Monolix et Ipocalorix...

Et puis, cette année c'est une femme qui est à l'honneur dans l'album. C’est la 4ème fois en 60 ans qu’une femme joue un rôle déterminant. La jeune et farouche Adrénaline, succède à  Cléopâtre, Maestria, la remplaçante d’Assurancetourix et Latraviata, l’actrice sosie de Falbala. Adrénaline est bien gardée dans le village par les irréductibles gaulois réfractaires, depuis que Macron a lancé la mode. L'actualité est toujours présente dans Astérix, c'est aussi une des raisons du succès. D'ailleurs les ados en ont marre des vieilles rengaines de leurs parents : "Sanglier, Menhir, Potion magique". Ils craignent qu’à force de tuer les sangliers on mette l’espèce en danger... Et ils critiquent ces Gaulois inconscients qui jettent les amphores vides dans la mer. Les jeunes sont des écolos rebelles et c'est une femme qui mène la grogne. 

Blake et Mortimer, "Le Dernier Pharaon"
Blake et Mortimer, "Le Dernier Pharaon"

Il y a eu de très belles choses en 2019. Parmi les grands tirages à succès il y a eu cette année le dernier album de Blake et Mortimer qui a pour titre Le dernier Pharaon et qui marque une nette rupture dans la série imaginée par Edgard P. Jacobs, il y a 73 ans. Jusque-là, les auteurs et dessinateurs qui ont repris la série après le décès de Jacobs en 1987 ont imité son trait, et construit des scénarios qui laissaient un peu à désirer. 

Et voilà qu’est arrivé François Schuiten, scénographe et dessinateur de la célèbre série Les Cités obscures. Schuiten, enfin, s'affranchit du poids de l’original, il renonce à faire un album "dans l'esprit de Jacobs", et c’est un grand soulagement. On retrouve nos héros mythologiques que sont Blake et Mortimer dans une ville de Bruxelles qui tombe en ruine. Eux-mêmes ont vieilli. Mortimer a une mission : trouver l'origine de ses étranges rayons qui affectent tous les réseaux électromécaniques de la ville. 

Schuiten, qui est né à Bruxelles, fait de sa ville natale un des personnages principaux de son album. Il innove aussi dans le traitement des méchants. Nous ne sommes plus dans les Black et Mortimer des années 50, quand Hitler incarnait le mal absolu et un peu facile. Aujourd’hui, les méchants sont plus complexes. C'est le système qui constitue une menace, plus qu'une personne en particulier. François Schuiten a mis 4 ans pour boucler cet album étonnant qui donne un coup de fraîcheur à l’incomparable série de Blake et Mortimer. Le dernier pharaon est aussi le dernier album de François Schuiten qui arrête définitivement la bande dessinée pour se consacrer à la peinture, au cinéma…et pourquoi pas à une adaptation, un jour du Dernier pharaon...

La couverture de la BD RTL de septembre 2019, "Les Indes fourbes" de
La couverture de la BD RTL de septembre 2019, "Les Indes fourbes" de Crédit : Les Éditions Delcourt

 Parmi les albums dont on a le plus parlé cette année il y a aussi le Grand prix RTL de la bande dessinée, qui caracole aussi en tête des ventes. Un récit picaresque des plus réjouissants, écrit par Alain Ayroles, dessinée par Juanjo Guarnido et édité par Delcourt. Déjà son titre Les Indes Fourbes est une invitation au voyage. Les dessins sont somptueux, riches de mille et un détail.

Ayrolles et Guarnido ont mis 10 ans pour réaliser cet album. On suit le héros Pablos de Ségoville dans sa quête de l'Eldorado. Il traverse les mers, les époques, les pays, et les guerres pour atteindre des Indes qu'on appelle aujourd'hui l'Amérique. 160 pages absolument haletantes, rocambolesques, pleines de ruses, d'escroqueries et de subterfuges... Les indes fourbes c'est vraiment une superproduction hollywoodienne ! Du Tarantino et du Spielberg réunis ! On passe des cimes enneigées aux enfers des mines, des océans en furie aux jungles amazoniennes, de la cour d’Espagne aux quartiers mal famés péruviens. La qualité du dessin est époustouflante, couleur directe à l'aquarelle. Chaque case est un tableau. L'addition de deux grands talents que sont Juanjo Guarnido et d'Alain Ayroles font des Indes fourbes un album exceptionnel. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Livres Bande dessinée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants