7 min de lecture Livres

Idées de cadeaux Noël 2019 : 5 romans et 3 BD à offrir à la dernière minute

Plus que quelques heures avant le 25 décembre et vous manquez d'idées pour gâter vos proches ? "Laissez-vous tenter" vous guide dans les rayons de votre libraire.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-vous tenter du 24 décembre 2019 Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Monique Younès

À quelques heures d'ouvrir les cadeaux sous le sapin de Noël (le 24 au soir ou le 25 au matin en fonction de vos traditions familiales), vous êtes peut-être en manque d'inspiration pour quelques-uns de vos proches. Afin de ne pas vous tromper de présent, Laissez-vous tenter vous propose quelques excellents livres à offrir aux amateurs de littérature et de bande-dessinée.

Surface d'Olivier Norek
Lieutenant de police en Seine-Saint-Denis, désormais en disponibilité, Norek a le chic pour mettre en scène des polars ultra-urbains et il a donné naissance à un enquêteur hors pair, le capitaine Coste. 

Mais dans Surface, il ose se renouveler avec brio. Tout d'abord en donnant le rôle principal à une femme, Noémie Chastain, capitaine à la brigade des Stups défigurée par un coup de feu lors d'une intervention. Physiquement et moralement brisée, le capitaine Chastain va devoir se reconstruire. Ça commence mal, sa hiérarchie la placardise dans un commissariat de l'Aveyron. Olivier Norek, spécialiste du polar des villes nous embarque dans un polar des champs. 

Autre belle idée de l'écrivain : un village englouti au fond d'un lac depuis la construction d'un barrage il y a 25 ans. Le squelette d'un enfant disparu à l'époque remonte à la surface, point de départ d'une intrigue qu'on ne lâchera plus ! L'excellent Surface d'Olivier Norek, avec sa touchante enquêtrice Noémie Chastain, est édité par Michel Lafon.

"Surface" d'Olivier Norek
"Surface" d'Olivier Norek
À lire aussi
Lis moi une histoire_795x530 RTL Originals
"La Reine des fourmis a disparu" : une histoire policière, lue par Fred Bernard

Oublier Klara d'Isabelle Autissier
Aussi à l'aise à la barre de son bateau que devant la page blanche, Isabelle Autissier nous plonge au cœur d'une énigme familiale ancrée dans l'histoire chaotique de la Russie, de Staline à Poutine. Rubin, ancien pêcheur, appelle à son chevet son fils Iouri, émigré en Amérique où il est devenu un ornithologue de renom. Il lui révèle que sa grand-mère, Klara, spécialiste de l'atome sous Staline a été expédiée au Goulag et n'est jamais revenue. 

Pourquoi ? Que lui est-il arrivé ? Le père confie au fils la mission de découvrir la vérité. Vous serez scotché par ce retour vers un passé douloureux dans une nature hostile, le cercle polaire, que la navigatrice-écrivaine connait bien.

Embarquez pour la bouleversante histoire de famille imaginée par Isabelle Autissier dans l'oppressante Russie de Staline et les glaces de l'Arctique. Oublier Klara est publié chez Stock.

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier
"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier

Une joie féroce de Sorj Chalandon 
Ce livre traite d'un thème a priori douloureux, la maladie, mais qui se révèle super-vitaminé ! C'est une prouesse. Jeanne apprend qu'elle a un cancer du sein. Les effets dévastateurs des traitements, l'éloignement des proches, rien n'est éludé. Cela pourrait devenir une lecture éprouvante, mais ça ne l'est pas parce que Jeanne, la discrète se mue en guerrière face à la maladie avec l'aide de 3 autres jeunes femmes, ses compagnes d'infortune. 

Et puis parce que - surprise - le livre bascule dans un polar inattendu. Pour soutenir financièrement l'une d'elles, les quatre amies montent l'audacieux braquage d'une bijouterie de la place Vendôme. Un scénario haletant, jouissif, on se régale et Sorj Chalandon n'a rien négligé pour nous procurer ce plaisir de lecture. Une joie féroce de Sorj Chalandon est publié chez Grasset.

"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Né d'aucune femme de Franck Bouysse
Dans le secret du confessionnal, une inconnue révèle à un prêtre qu'il sera bientôt appelé à bénir le corps d'une femme à l'asile et le supplie de récupérer sous la robe de la morte des cahiers qu'elle a cachés, écrits par une certaine Rose, internée dans le même asile. Avec le prêtre, nous découvrirons le contenu de ces cahiers et le destin de Rose, jeune paysanne vendue par son père à un châtelain, le début d'une descente aux enfers qui vous envoûtera jusqu'au dénouement, sidérant. Contre le silence dans lequel on l'a enfermée, Rose se révoltera par les mots de ces fameux cahiers. Le roman de Franck Bouysse publié à la Manufacture de Livres.

"Né d'aucune femme" de Franck Bouysse
"Né d'aucune femme" de Franck Bouysse

À la ligne de Joseph Ponthus
L’auteur raconte son expérience d'ouvrier intérimaire dans des conserveries de poissons et des abattoirs bretons... La révélation de l'année, un texte coup de poing ! Écrit à la manière d'un long poème, il tient le lecteur en apnée. Et que dire de son contenu ! Une plongée vertigineuse dans le monde abrutissant de l'usine et de ses cadences infernales imposées aux forçats de l'industrie agro-alimentaire. Une odyssée rebelle et lyrique, une ode au monde ouvrier, une œuvre littéraire à part entière sous la plume de Joseph Ponthus. L'Ulysse de l'intérim nous raconte comment il s'est retrouvé dans cette galère. Joseph Ponthus signe À la ligne édité par La Table Ronde, Grand Prix RTL-Lire 2019.

"À la ligne" de Joseph Ponthus
"À la ligne" de Joseph Ponthus

Les BD à offrir

Le premier album a pour titre Super Mickey. Une nouvelle histoire irrésistible de Mickey Mouse imaginée par l’auteur flamand Pieter de Poortere. Super Mickey est le dernier d’une collection imaginée par Glénat qui a confié à des auteurs célèbres, le soin de créer des histoires originales mettant en scène les héros issus de l’univers Disney. Pieter de Poortere, auteur à succès de la série Dickie, a eu l’excellente idée de dessiner une histoire totalement muette mettant en scène Dingo et Mickey.

Mickey est pourtant un personnage très bavard. Eh bien là, il est muet, tout comme Dingo transformé en super héros grâce à sa consommation effrénée de cacahuètes magiques. Il survole Mickeyville éteignant les incendies, sauvant les paquebots en détresse, ramenant les prisonniers fugitifs, arrêtant un train lancé à pleine vitesse qui risquait d’écraser les escargots en train de traverser la voie. Dingo Superman ! 

Sauf que Dingo s’enrhume dans les airs, chute de son nuage, et perd ses cacahuètes en plein vol, qui tombent au beau milieu du zoo. Vous imaginez le ravissement des éléphants, crocodiles et autres ours qui les mangent et commencent à voler à leur tour. Panique totale à Mickeyville !

Evidemment, la zizanie est partout, les prisonniers s’enfuient, les habitants ont peur, Mickey est sommé d’agir. Il enfile à son tour le costume de justicier pour essayer de faire régner l’ordre et le bonheur sur la ville ! Est-ce que sa malice va payer ? Ça, c’est un autre problème.

Super Mickey est un album magnifiquement burlesque. A la portée de ceux qui ne savent pas encore lire comme de ceux qui n’y arrivent plus. Super Mickey est édité par Glénat pour la modique somme de 15 euros.

"Super Mickey" de Pieter de Poortere
"Super Mickey" de Pieter de Poortere

Faut pas prendre les cons pour les gens d'Emmanuel Reuzé est édité chez Fluide glacial. Un pur produit de Goscinny et des Monthy Python avec un coin de Pierre Desproges. Tout ce qu’il faut pour rendre hilarantissime ce recueil de gags au cynisme parfait. 

Exemple : une cliente s’étonne auprès du libraire que l’exemplaire des Misérables de Victor Hugo qu’elle vient d’acheter ne comporte qu’un mot sur trente. "Normal" répond le libraire : une association contre la maltraitance des enfants a demandé à ce que les passages relatifs à Cosette soient supprimés. Un syndicat de policiers a demandé qu’on évince le personnage de Javert, parce que son suicide stigmatise leur profession. Les féministes ont trouvé sexiste que Fantine soit prostituée et que la Thénardier soit une criminelle… A la suite de quoi, les catholiques, les musulmans, les alcooliques anonymes, les témoins de Jéhovah, tous ont exigé et obtenu la suppression des passages politiquement incorrects dans les Misérables. Le livre a donc été caviardé. De fait, il ne reste plus sur les pages que quelques mots "Où…" "car… mais… déjà…".

Chaque petite fable de cet album est un régal, comme celle du kamikaze islamiste qui se suicide, faute d’emploi… Ou celle du jeune homme qui place des pubs dans ses conversations de famille pour arrondir ses fins de mois… La palme revient à cette entreprise qui facilite le suicide de ses employés en leur offrant des lettres d’adieu pré-remplies…

Emmanuel Reuzé a écrit certains gags avec son compère Nicolas Rouhaud. Faut pas prendre les cons pour des gens est un délice d’intelligence critique. C’est édité par Fluide Glacial pour 12,90 euros, histoire que les gens n’aient pas l’impression que ça coûte 13 euros.

"Faut pas prendre les cons pour les gens" d'Emmanuel Reuzé
"Faut pas prendre les cons pour les gens" d'Emmanuel Reuzé

Mishima : ma mort est mon chef d'oeuvre
Le troisième album est plus sérieux. Il raconte l’histoire de Yukio Mishima, le célèbre écrivain japonais qui s’est fait hara kiri à l’âge de 45 ans. Autrement dit, il s’est suicidé par éventration. Et il ne s’est pas contenté de le faire dans son coin, il a mis en scène sa mort de la façon la plus spectaculaire qui soit. Son histoire est très délicatement racontée par Patrick Weber et Li-An. Mishima est comme vous le savez un des plus grands écrivains japonais, on lui doit Confession d'un masque, Les amours interditesL'école de la chair... 

Mishima a incarné dans sa vie comme dans ses livres toutes les contradictions de la société japonaise d’après-guerre. Aimant les femmes presque autant que les hommes, il était fasciné par les classiques japonais presque autant que par les écrivains occidentaux comme Oscar Wilde ou Rainer Maria Rilke. Adolescent fragile, il deviendra un jeune homme au corps athlétique. Interdit de publier ses romans par son père, il deviendra un écrivain à succès grâce notamment à son roman Confession d’un masque traduit dans le monde entier. On voit dans l’album de Patrick Weber et Li-An comment il lutte pour maintenir cette place de numéro un, jusqu’à la folie du suicide qui en fait, effectivement, un des suicidés les plus célèbres, sinon le plus célèbre de l’histoire de la littérature... L’orgueil, la vanité, n’empêche pas le génie. Mishima a voulu que sa mort soit un chef d’œuvre, il n’est pas certain que ce soit le plus réjouissant des arts, mais Patrick Weber et Li-An, en tout cas, en ont fait un album de bande dessinée absolument passionnant. C’est édité par Vent d’ouest pour 22 euros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Livres Bande dessinée Noël
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants