2 min de lecture Orthographe

D'où vient l'expression "avoir un coup de barre" ?

En ces temps de confinement, Muriel Gilbert répond aux questions passionnantes des enfants. Pour commencer, pourquoi dit-on "avoir un coup de barre" ?

Un bonbon sur la langue - Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
D'où vient l'expression "avoir un coup de barre" ? Crédit Image : Karen BLEIER / AFP | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Les enfants sont coincés à la maison, c’est le moment d’en profiter pour encourager leur curiosité sur la langue. Ils ont toujours des questions passionnantes, et je vous propose de me les adresser, sur langue@rtl.fr, pour que j’y réponde dans cette chronique. C’est Raphaël qui inaugure la chose (coucou Raphaël !). Raphaël a 9 ans, et il voudrait savoir pourquoi diable on dit "avoir un coup de barre". Il se demande si ça pourrait avoir un lien avec le bar du PMU.

Ça se tient, cette idée, Raphaël, mais les deux mots ne s’écrivent pas pareil : dans un cas, il s’agit du bar BAR, dans l’autre de la barre BARRE. Mais figurez-vous que c’est d’autant plus malin de la part de Raphaël d’avoir fait ce rapprochement que les deux termes sont bien les descendants du même mot du latin populaire barra, qui désigne… une barre.

Le premier sens du terme est "démarcation, séparation", nous apprend le Dictionnaire historique de la langue française d’Alain Rey. Le mot désigne en particulier, depuis 1542, la "barrière qui sépare l’assistance des juges" dans un tribunal et "le lieu où comparaissent les témoins"…

Le coup de barre, pas éloigné du bar

Et le "barreau" des avocats, vous demandez-vous ? Il est issu de cette barre également ! Quant à "La locution figurée coup de barre, explique Alain Rey, par l’image du coup donné avec une arme contondante, telle une barre de fer, elle s’applique" à "un accès de fatigue", comme qui dirait un coup de pompe (cette pompe-là étant vraisemblablement à ranger du côté des pompes à vélo, on a besoin d’être regonflé). On dit aussi "avoir un coup de mou".

À lire aussi
Une femme tient un dictionnaire (illustration) langue française
Où faut-il placer la cédille, et d'où vient-elle ?

Mais revenons à l’étymologie du bar, justement. C’est un mot relativement récent, quand il désigne un débit de boissons (car, bar peut aussi désigner un poisson !). Au sens de bistrot, il daterait en français des années 1850. C’est l’abréviation de l’américain bar-room ("salle de bar") puis bar tout court, désignant, selon le dictionnaire, "un débit de boissons où l’on boit debout près du comptoir". Or l’anglais bar, est, comme beaucoup de mots anglais, un emprunt au français. Et il viendrait… du français barre ! "Comme barre en français, ce mot (bar) a de nombreux sens", mais il désigne "notamment la barre" installée au pied d’un comptoir, puis le comptoir lui-même, et enfin la salle où il se trouve.

Donc, finalement, bien vu, Raphaël, le coup de barre et le bar où l’on boit un coup ont bien une histoire commune !

N’hésitez pas à envoyer les questions de langue de vos enfants à l’adresse langue@rtl.fr

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orthographe langue française Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants