2 min de lecture Propulsé

La sonde chinoise Tianwen-1 se place à son tour en orbite de Mars

La Chine a franchi une nouvelle étape importante de son programme spatial en mettant en orbite autour de Mars la sonde Tianwen-1 après sept mois de voyage. Prochain objectif : faire atterrir un robot téléguidé à la surface de la planète d'ici la fin du printemps.

Le premier cliché réalisé par la sonde chinoise Tianwen-1 au-dessus de Mars
Le premier cliché réalisé par la sonde chinoise Tianwen-1 au-dessus de Mars Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

Ces dernières années, la Chine a franchi méthodiquement toutes les étapes de l'exploration spatiale pour s'affirmer comme la principale rivale des États-Unis. L'administration a dépensé des milliards pour rattraper ses concurrents et maîtriser tous les secteurs de la conquête spatiale. Pékin vise désormais l'exploration martienne et l'envoi d'astronautes sur la Lune d'ici une dizaine d'années. 

Une nouvelle étape importante a été franchie dans cette perspective. Près de sept mois après son lancement en juillet, la Chine a placé mercredi la sonde Tianwen-1 en orbite autour de Mars. Une première pour le pays. Cette opération ouvre la voie à l'objectif principal de la mission : faire atterrir un rover téléguidé à la surface de Mars d'ici la fin du printemps pour réaliser des analyses au sol.

Tianwen-1 avait capturé la semaine dernière sa première photo de Mars : un cliché en noir et blanc montrant des canyons, un cratère et une plaine de l'astre rouge. La sonde a réussi mercredi la partie la plus complexe de son voyage de 475 millions de kilomètres : freiner à l'approche de Mars pour être avalée par sa gravité. "Le freinage de la sonde a réussi" et "sa mise en orbite martienne est un succès", a indiqué l'agence spatiale chinoise (CNSA) mercredi dans un communiqué.

Le plus dur reste à faire pour Tianwen-1

"Tianwen-1" avait été lancée le 23 juillet depuis l'île tropicale de Hainan, dans le sud de la Chine, durant une fenêtre de tir permettant de réduire la distance du voyage Terre-Mars dont avaient également profité les Émirats arabes unis et les États-Unis pour lancer leurs sondes. La sonde émiratie a également réussi son entrée dans l'orbite de Mars mardi, une première pour un pays arabe, permettant au pays du Golfe de marcher dans les pas de l'URSS, des États-Unis, de l'Inde et de l'Europe. La sonde de la Nasa est attendue autour du 18 février.

À lire aussi
espace
Mission Tianwen-1 : le robot chinois a atterri sur Mars

Composé de trois éléments, un orbiteur, un atterrisseur et un rover, Tianwen-1 sera chargé de mener des analyses à la surface de Mars, de prendre des photos et d'apporter des éléments pour cartographier la planète rouge. Son atterrissage sur Mars est prévu entre mai et juin 2021. Mais la Chine devra pour cela avoir réussi des opérations bien plus exigeantes que la mise en orbite de mercredi, à savoir poser un atterrisseur à la surface de Mars puis en faire sortir un robot téléguidé.

Mars est encore un territoire hostile dont l'atmosphère et la surface sont peu connus. La Chine avait déjà tenté de faire atterrir une sonde lors d'une mission conjointe avec la Russie en 2011 mais les opérations s'étaient soldées par un échec. Seuls les États-Unis y sont parvenus jusqu'ici. Les Chinois espèrent les rejoindre en réalisant lors d'une mission inaugurale ce que les Américains ont effectué en plusieurs missions depuis les années 1960. Cela constituerait une première mondiale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Chine Fil Futur
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants