2 min de lecture Chimie

La prix Nobel de chimie Emmanuelle Charpentier "émue" par sa récompense

DOCUMENT RTL - Emmanuelle Charpentier réagit pour la première fois après avoir reçu le prix Nobel de chimie.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
La prix Nobel de chimie Emmanuelle Charpentier "émue" par sa récompense Crédit Image : TOBIAS SCHWARZ / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Coline Daclin

Elle est à l'origine d'un outil "révolutionnaire" pour la génétique. Emmanuelle Charpentier a reçu ce mercredi 7 octobre le prix Nobel de chimie avec l'américaine Jennifer Doudna pour la mise au point de la technique CRIPR-Cas9. Le principe : des "ciseaux moléculaires" qui permettent de découper du matériel génétique avec précision et de le modifier.

La technique a été mise au point par les deux scientifiques en 2012. Depuis, Emmanuelle Charpentier a cofondé une société de biotechnologie, CRISPR Therapeutics, qui utilise la technique pour lutter contre certaines maladies.  

"Je suis émue", déclare Emmanuelle Charpentier au micro de RTL. "Le prix Nobel, c'est la reconnaissance la plus élevée pour un scientifique", poursuit-elle. 

Pour mettre au point CRISPR-Cas9, Emmanuelle Charpentier a travaillé avec sa collègue américaine sur un mécanisme de défense des bactéries contre les infections virales. En l'étudiant, elle a réussi à créer "une technologie qui permet de faire de la génétique de façon précise" en modifiant "les gènes et leur expression". 

L'importance de la recherche fondamentale

À lire aussi
Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna, inventrices de la méthode Crispr, en octobre 2020 en Espagne Prix Nobel
Le prix Nobel de chimie est attribué à des spécialistes de l'édition du génome

CRISPR-Cas9 est déjà utilisée dans plusieurs essais cliniques, et aurait déjà des résultats prometteurs face à certaines maladies du sang. "Déjà des patients atteints de maladies sanguines d'origine génétique arrivent à survivre après six ou huit mois sans transfusion sanguine", explique-t-elle, tout en assurant qu'il faut rester prudent sur ces résultats. "Cela ne veut pas dire que la technique fonctionnera pour tous les patients et toutes les maladies", dit-elle.

Pour elle, il est important de "continuer à soutenir la recherche fondamentale" afin de "comprendre comment les bactéries causent des maladies sur les être humains", en particulier dans le contexte sanitaire actuel.

Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna sont les sixième et septième femmes à recevoir le prix Nobel de chimie. C'est la première fois qu'un duo 100% féminin remporte un Nobel scientifique. "La science est un milieu masculin [...] Il faut être solide", soutient la scientifique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chimie Prix Nobel Recherche
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants