1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Le sommeil avant minuit est-il vraiment meilleur ?
2 min de lecture

Le sommeil avant minuit est-il vraiment meilleur ?

On entend souvent dire que le sommeil avant minuit est plus récupérateur. On voit ce qu’il en est vraiment.

Les crampes nocturnes peuvent perturber le sommeil.
Les crampes nocturnes peuvent perturber le sommeil.
Crédit : dima_sidelnikov
Sommeil : les heures avant minuit comptent-elles vraiment double ?
00:03:49
Sommeil : les heures avant minuit comptent-elles vraiment double ?
00:03:49
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

On connaît tous ce dicton selon lequel les heures avant minuit comptent double, est-ce vrai ou s’agit-il d’une idée reçue ? Je vais vous faire une réponse de Normand : un peu des deux. 

Pour le comprendre, il faut rappeler que le sommeil est constitué de cycles dans lesquels on passe par différents stades : le sommeil lent léger, le sommeil lent profond, et le sommeil paradoxal, celui du rêve. Or, en début de nuit, les cycles sont plus riches en sommeil profond qu’en fin de nuit.

Et le sommeil profond, c’est le plus récupérateur ! Toutes les fonctions vitales ralentissent. Le métabolisme et le cœur se mettent  au repos. C’est à ce moment-là que le corps récupère de toute  la fatigue accumulée.

Les 3 premières heures sont les plus réparatrices

Donc, peu importe que l’on s’endorme à 23 heures ou à 2 heures du matin, ce sont les  premières de sommeil qui sont les plus réparatrices. Les 3 premières heures de la nuit précisément, sont les plus régénératrices. Mais le moment où elles débutent a quand même son importance. S’endormir à 23 heures ou à 3 heures du matin, cela ne revient pas tout à fait au même. 

À lire aussi

Après 3 ou 4 heures du matin, le sommeil lent profond peut être raccourci en raison de notre horloge biologique qui sait qu’on doit se réveiller dans peu de temps.

Les recherches sur le sommeil ont également montré l’importance de ne pas trop se déconnecter de son horloge biologique. Cette horloge interne gouverne les fonctions de notre organisme, comme les rythmes veille/sommeil ou la température de notre corps. C’est elle qui fait de nous des couche-tôt, déjà dans les bras de Morphée à 22 heures, des couche-tard s’endormant plutôt entre minuit et une heure du matin /ou pour la majorité d’entre nous, des personnes ayant un rythme intermédiaire. Pour avoir un sommeil optimal, il est préférable de respecter ses rythmes biologiques.

 Ce n’est pas tout :  il faut aussi veiller à sa durée et à la régularité de ses horaires. On a besoin, en moyenne, d’au moins sept heures de sommeil pour bien récupérer. Avec les impératifs sociaux, il est difficile en se couchant à 3 heures du matin, d’avoir une quantité suffisante de sommeil.

Le meilleur moment se situerait entre 22h et 23h

Selon une récente étude, le meilleur moment se situerait entre 22 heures et 23 heures pour la majorité des adultes. Des chercheurs ont suivi pendant plus de 5 ans l’état de santé de 88 000 personnes en Grande-Bretagne, après avoir enregistré les données de leur sommeil, notamment leurs heures d’endormissement et de réveil. 

L’étude a montré que les personnes qui s’endorment entre 22 et 23 heures ont moins de risque de développer une maladie cardiovasculaire. Celles qui s’endorment après minuit ont un risque accru de 25%. Et même celles qui s’endorment tôt, avant 22 heures, ont un risque augmenté de 24%.

En se couchant trop tôt ou trop tard, on peut perturber son horloge biologique, ce qui est préjudiciable pour la santé. Selon les chercheurs, cela pourrait avoir des conséquences sur le métabolisme, notamment sur la régulation du glucose, et sur les mécanismes inflammatoires, des facteurs qui interviennent dans le risque de maladie cardiovasculaire.

Pour la plupart des adultes, s’endormir avant minuit est donc préférable  car cela leur permet d’être en accord avec leur horloge biologique.  Un bon moyen de s’en assurer, c’est de voir en vacances à quelle heure on a envie spontanément de s’endormir.  Le bon vieux dicton selon lequel "les heures avant minuit comptent double" n’est pas vraiment exact, mais sa mise en pratique peut avoir du bon !

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires