2 min de lecture Gérald Darmanin

"Zones sans contrôle d’identité" : Gérald Darmanin répond à Claire Hédon

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Intérieur estime qu'il ne doit pas y avoir "en France des endroits où la police n'a pas le droit de contrôler".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Gérald Darmanin est l'invité d'Alba Ventura Crédit Image : Lionel GUERICOLAS - AGENCE 1827 | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Vers une expérimentation de "zones sans contrôle d'identité" ? La proposition faite par la Défenseure des droits, Claire Hédon, a fait bondir des élus de la majorité et de droite. Elle avait suggéré cette expérimentation dans certaines zones "parce qu'au bout d'un moment dans certains quartiers, pour certains jeunes, cela devient insupportable".

Invité à l'antenne de RTL ce mardi 16 février, Gérald Darmanin "ne pense pas qu'il doit y avoir en France des endroits où la police n'a pas le droit de contrôler". Le ministre de l'Intérieur a défendu le travail des policiers et des gendarmes. "Mon rôle, c'est d'être défenseur des policiers et des gendarmes et finalement défenseur des Français", explique-t-il, estimant que "chacun doit rester dans son rôle".

Le locataire de la place Beauvau a cité l'exemple de Poissy, où des policiers en patrouille ont essuyé des tirs de mortier d'artifice. "Il y a des droits en France et aussi des devoirs. On ne parle pas assez de ces devoirs", a-t-il indiqué avant d'égrainer le "devoir de respecter l'uniforme", le "devoir de respecter l'autorité" et le "devoir de respecter ses parents". Et de poursuivre : "Il faudrait que l'on insiste davantage sur les devoirs que sur les droits dans ces moments très particuliers où la société est un peu délitée". 

Jamais, je n'ai souhaité mettre fin aux contrôles d'identité

Claire Hédon, défenseure des droits
Partager la citation

L'expérimentation voulue par la Défenseure des droits n'a pas non plus reçu le soutien du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti. "Je préfère à cette mesure (les zones sans contrôles d'identité, ndlr) qui me paraît illusoire, je préfère la caméra-piéton". Ce système "protège le policier quand il contrôle, s'il est accusé à tort et qui protège celui qui est contrôlé, d'un contrôle abusif", a-t-il déclaré lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI

À lire aussi
arnaque
Télétravail : comment éviter les arnaques ?

Sur Europe 1, Claire Hédon a répondu aux critiques. "Jamais, je n'ai souhaité mettre fin aux contrôles d'identité. J'ai simplement évoqué l'absence dans certaines zones de contrôles d'identité sans traçabilité. Bien sûr qu'il y a des moments où il faut ces contrôles (...) Mais ça ne veut pas dire contrôler l'identité en permanence", a-t-elle expliqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gérald Darmanin Police Sécurité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants