2 min de lecture Élysée

Affaire Vincent Lambert : Emmanuel Macron a hésité à prendre position

Pendant plusieurs jours, le standard de l’Élysée a été inondé d’appels téléphoniques au sujet de Vincent Lambert. Une affaire sur laquelle le chef de l'État et le Palais ont hésité à prendre position, avant d'opter pour une réponse "équilibrée".

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
Vincent Lambert : Emmanuel Macron et l'Élysée ont hésité à prendre position Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Eléanor Douet

Le week-end dernier, l’Élysée a beaucoup tergiversé sur la meilleure attitude à adopter dans l’affaire Vincent Lambert. Depuis le 17 mai, soit 3 jours avant l’arrêt des soins programmé de Vincent Lambert, le standard de l’Élysée a été inondé d’appels téléphoniques à ce sujet. Une vague comparable à celles qui avaient marqué le début de la crise des "gilets jaunes", selon la Présidence. 

Les appels étaient basés en majorité sur de fausses informations qui laissaient penser que l’Élysée comptabilisait les demandes de grâce présidentielle, précise le Palais. De fait, sur les réseaux sociaux, mais aussi par SMS, des messages ont circulé, appelant à joindre l'Élysée pour protester contre la décision de l’équipe médicale de Vincent Lambert.

Autre élément de contexte : dimanche, l’invité du Grand Jury de RTL, François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains, avait habilement, il faut bien le dire, appelé Emmanuel Macron à intervenir.

L'idée d'un moratoire sur le sujet a été envisagée

D’où les interrogations dans l’équipe du chef de l’État, bien consciente que le sort de ce patient tétraplégique est devenu le symbole du débat sur la fin de vie en France, un sujet sur lequel Emmanuel Macron n’a jamais exprimé d’avis très clair. Fallait-il s’exprimer ? Fallait-il répondre à François-Xavier Bellamy ? Fallait-il pencher en faveur d’un camp au risque, sur un sujet aussi sensible, de froisser des électeurs, à quelques jours du scrutin européen ?

À lire aussi
L'Arc de Triomphe sera fermé ce samedi Gilets jaunes
Journées du patrimoine : quels sites seront fermés aujourd’hui ? 

Son entourage, selon nos informations, a majoritairement penché pour une réponse allant plutôt dans le sens du candidat-philosophe. "Ils pensaient pouvoir choper 3 ou 4 points à Bellamy en annonçant un moratoire sur la décision", décrypte un visiteur de l’Élysée. En réalité, c’est Emmanuel Macron lui-même qui a tranché en faveur d'une réponse plus équilibrée.

Une réponse fidèle au "en même temps"

Mais ce n’est que lundi après-midi, à 17h, et une fois que la Cour d’appel de Paris avait, à la surprise générale, imposé à l’équipe médicale de reprendre les soins, qu’a été publiée la réponse du chef de l’État. "Juste un petit peu tard", selon un conseiller officieux.

Il n’empêche : l'équipe de campagne de LaREM se félicite a posteriori de la position adoptée dans ce texte, un texte écrit par la plume Jonathan Guémas et publié sur Facebook. Le président y érige en "principe fondamentaux de la Nation", autant le "combat pour la vie", que le "respect de la mort", et la "protection de chacun." Du grand "en même temps".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élysée Vincent Lambert Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797687882
Affaire Vincent Lambert : Emmanuel Macron a hésité à prendre position
Affaire Vincent Lambert : Emmanuel Macron a hésité à prendre position
Pendant plusieurs jours, le standard de l’Élysée a été inondé d’appels téléphoniques au sujet de Vincent Lambert. Une affaire sur laquelle le chef de l'État et le Palais ont hésité à prendre position, avant d'opter pour une réponse "équilibrée".
https://www.rtl.fr/actu/politique/vincent-lambert-emmanuel-macron-et-l-elysee-ont-hesite-a-prendre-position-7797687882
2019-05-23 08:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mvf0YwMi9TkFFsr9aqVjCg/330v220-2/online/image/2018/1210/7795877494_emmanuel-macron-sur-le-perron-de-l-elysee-le-12-novembre-2018.jpg