1 min de lecture Alain Duhamel

Taxe Gafa : un "signal "positif", selon Alain Duhamel

ÉDITO - La France a décidé d’adopter une loi pour taxer les géants du numérique, les Gafa. Le projet de loi, présenté ce mercredi 6 mars, prévoit une taxe de 3% sur leur chiffre d’affaires.

micro generique La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
La taxe sur les Gafa est un "signal positif" dit Alain Duhamel Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel édité par Quentin Marchal

Cette taxe sur les Gafa est un signal positif envoyé par le gouvernement français. Elle est bénéfique pour la France qui a toujours été en flèche sur cette question de taxer les Gafa et ce, depuis bien avant le début du mandat d'Emmanuel Macron. Ce n'est toutefois qu'un premier pas puisque la France souhaitait que l'ensemble des pays de l'Union européenne la suive dans ce projet.

Le ministre de l'Économie , Bruno Le Maire, s'était beaucoup battu pour les rallier à sa cause et était même parvenu à obtenir l'accord de 24 des 28 pays, mais toutes les questions de fiscalité sur l'Union européenne se décide à l'unanimité. Les quatre pays ayant rejeté son appel sont l'Irlande, le Danemark, la Finlande et la Suède.

En France, le signal est positif puisque le gouvernement prouve qu'il peut aussi s'en prendre à de grandes puissances financières sur le plan fiscal et que, vis à vis des Gafa, on est un pays à prendre en considération.

Les mesures sont déjà critiquées

La France a choisi une taxe sur le chiffre d'affaires de 3%, alors que des experts disent que ce n'était pas sur celui-ci qu'il fallait mettre cette taxe en œuvre et que d'autres affirment qu'il est impossible de recouvrir cet impôt. 

À lire aussi
Le premier tour des élections municipales s'est tenu dimanche 15 mars 2020 dans un contexte de crise sanitaire coronavirus
Municipales : un second tour fin juin, "c’est la moins mauvaise solution", selon Duhamel

Toutes ces allégations sont vraies mais n'ont plus d'importance car ce qui est nouveau, c'est que les grandes puissances mondiales comme les États-Unis, la Chine et l'Inde sont d'accord pour établir une taxe sur les géants du numérique. 

L'OCDE est prête à présenter un projet dès cette année qui a de grande chance d'être adopté. Ça ne serait alors plus une initiative française isolée, mais un changement total du rapport de force. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alain Duhamel Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants