1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Remaniement : qui est Élisabeth Borne, nommée Première ministre par Emmanuel Macron ?
2 min de lecture

Remaniement : qui est Élisabeth Borne, nommée Première ministre par Emmanuel Macron ?

PORTRAIT - La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a été nommée au poste de Premier ministre ce lundi 16 mai.

La ministre du Travail Elisabeth Borne le 17 juillet 2020 à Matignon
La ministre du Travail Elisabeth Borne le 17 juillet 2020 à Matignon
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Qui est Élisabeth Borne, la nouvelle Première ministre ?
00:02:00
Lison Bourgeois

"Je n'ai pas de doute qu'Emmanuel Macron trouvera l'équipe pour mener ce projet", avait glissé Élisabeth Borne au micro de RTL le lundi 25 avril, à propos du gouvernement qui allait mener le début du second mandant du chef de l'État. Le Président de la République a choisi ce lundi 16 mai : la ministre du Travail occupera désormais la place de Premier ministre. 

Née le 18 avril 1961, Élisabeth Borne est diplômée du Collège des ingénieurs, de l’École nationale des ponts et chaussées et de l’École polytechnique. Elle semble vouloir prioriser "le travail" et "l'écologie", des sensibilités particulièrement appréciées par l'actuel gouvernement. Au micro de RTL, la ministre du Travail parlait de "mettre en œuvre le projet porté par Emmanuel Macron, qu'il a pu enrichir notamment avec son discours très fort sur l'écologie à Marseille". 

C'est en 1987 que tout commence pour Élisabeth Borne. À 26 ans, elle débute sa carrière au ministère de l'Équipement avant de rejoindre la direction régionale de l'Équipement d'Île-de-France en 1989. Dans les années 1990, Élisabeth Borne intègre plusieurs cabinets ministériels dont celui de l’Éducation nationale et celui des Transports en tant que conseillère technique. 

Un couteau suisse

Quelques années plus tard, en 2002, elle obtient le poste de Directrice de la stratégie de la SNCF avant de rejoindre cinq ans plus tard la société Eiffage en tant que directrice des concessions. Elle a été ministre du Travail, mais aussi ministre chargée des Transports ainsi que ministre de la Transition écologique et solidaire. Un profil de véritable couteau suisse fortement apprécié par le gouvernement. 

À écouter aussi

Nommée dès 2017 aux Transports puis déplacée à l'Écologie en urgence après l'affaire des homards, elle atterrit finalement au ministère du Travail en juillet 2020 pour piloter le volet "entreprises" de la crise sanitaire. Au cours de ces cinq années, elle aura notamment mené deux réformes clé et explosives du quinquennat Macron : les allocations chômage et surtout la réforme de la SNCF, qui ont valu trois mois de grève. 

Élisabeth Borne devenait alors la bête noire des syndicats à qui elle aura tenu tête. Le texte a finalement été voté à la majorité. Un tour de force qu'Emmanuel Macron n'a probablement pas oublié.

Un profil consensuel, ou presque

Côté vie privée, les parents d'Élisabeth Borne étaient directeurs d'un laboratoire pharmaceutique. Elle a surtout été éduquée par sa mère car son père, résistant durant la Seconde Guerre Mondiale, est décédé en 1972. Le 30 juin 1989, elle a épousé Olivier Alix, un universitaire. Ils auront ensemble un petit garçon nommé Nathan, comme le précise Le Journal des femmes. Le couple a par la suite divorcé.

Si elle a un comportement "consensuel", Élisabeth Borne a quelques fois attiré les foudres. On se souvient, par exemple, qu'elle a été filmée au Sénat en train de vapoter sa cigarette électronique. Un geste, passible d'une amende, qui n'a pas échappé aux internautes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/