1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Remaniement : Béchu, Cayeux, Mirallès… ces nouveaux entrants qui font grincer des dents
2 min de lecture

Remaniement : Béchu, Cayeux, Mirallès… ces nouveaux entrants qui font grincer des dents

Notes de frais, votes contre le mariage pour tous... à peine nommés, ces ministres sont critiqués pour leurs actions passées.

Christophe Béchu, Patricia Mirallès et Caroline Cayeux.
Christophe Béchu, Patricia Mirallès et Caroline Cayeux.
Crédit : AFP
Marine Derquenne

Les ministres sont rattrapés par leur passé. C'est notamment le cas de Patricia Mirallès, nouvelle secrétaire d'État aux Anciens combattants. Il n'y a pas si longtemps, en mai dernier, Mediapart l'accusait d'avoir utilisé son enveloppe de frais de mandat pour sa famille et ses dépenses personnelles. 

Patricia Mirallès aurait utilisé l’argent réservé à ses frais de mandat pour "héberger sa famille à l’hôtel lors du déménagement de son fils à Limoges, à plus de 400 km de sa circonscription, en septembre 2019", ou encore pour "régler une facture informatique de 1.198,80 euros pour sa fille", entre autres. Patricia Mirallès a quant à elle dénoncé des "accusations calomnieuses" ne s'appuyant sur "absolument rien de tangible". Elle affirmait avoir été contrôlée depuis le début de son mandat et "qu'aucune irrégularité n'avait été constatée".

Des déclarations qui ne passent pas

De leur côté, les deux nouveaux ministres Caroline Cayeux et Christophe Béchu sont d'ores et déjà critiqués quant à leurs prises de positions passées, notamment sur la question du mariage pour tous. Christophe Béchu, le nouveau ministre de la Transition écologique, est effectivement connu pour ses votes contre le mariage pour tous. Il avait notamment signé une tribune dans Valeurs Actuelles en 2012, intitulée "Dénaturation du mariage : 'La République fragilisée", et demandait un référendum sur le mariage pour tous.

En 2016, Christophe Béchu avait notamment fait retirer des affiches de prévention contre le VIH montrant des couples gay, "au nom de la protection de l'enfance" à cause de leur "caractère choquant", tel que le déclarait l'Obs. Interrogé par Public Sénat, il estimait que ces affiches constituaient "un trouble sur l'espace public". 

À lire aussi

L'ancienne membre des Républicains Caroline Cayeux nommée ministre chargée des Collectivités territoriales, s'était, elle aussi, opposée à la loi visant à autoriser le mariage pour tous en 2013. "Caroline Cayeux connue pour sa proximité avec la Manif pour tous. Christophe Béchu avait fait une tribune contre le mariage pour tous avec Bruno Retailleau dans Valeurs Actuelles. Le "en même temps" a décidément vécu. Le backlash est en marche", a écrit la députée insoumise Clémentine Autain.

L'homophobie se renforce au gouvernement. Notre époque est formidable

Sandrine Rousseau

 "L'homophobie se renforce au gouvernement. Notre époque est formidable", a fustigé la députée de la Nupes Sandrine Rousseau sur Twitter, après avoir écrit : "Une chose est certaine : jamais croisé Christophe Béchu sur la moindre lutte écologiste". Le député écologiste Mounir Satouri accuse de son côté "un homme qui a voté contre l'interdiction des néonicotinoïdes en tant que sénateur et qui a signé une tribune contre le mariage pour tous dans Valeurs Actuelles devient ministre de la Transition écologique. Ça promet", regrette-t-il.

Marlène Schiappa a assuré de son côté qu'elle n'avait pas "connaissance de cette tribune (contre le mariage pour tous, ndlr). Maintenant, je pense que les gens peuvent évoluer et heureusement", a souligné la nouvelle ministre en charge de l'Économie sociale et solidaire, sur le plateau de France 2.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/