1 min de lecture Présidentielle 2022

Réforme des retraites : Nicolas Dupont-Aignan veut en faire "un enjeu pour 2022"

Pas encore sûr d'être candidat aux futures élections présidentielles, pourtant, Nicolas Dupont-Aignan veut faire de la réforme des retraites "un enjeu pour 2022".

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France)
Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) Crédit : AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Vif opposant à la réforme "scélérate et dangereuse" des retraites, Nicolas Dupont-Aignan veut faire de ce "scandale absolu" un "enjeu" pour la présidentielle de 2022.

Pour le président de Debout la France (DLF), "il va falloir faire de la réforme des retraites un enjeu pour 2022. Car ça peut changer beaucoup de choses sur la motivation des députés En marche pour voter cette réforme scélérate et dangereuse". Le dirigeant souverainiste a déclaré lundi 23 décembre sur RMC et BFMTV : "Si vous voulez annuler la réforme des retraites, ne votez pas Macron" en 2022. En 2017, il a soutenu Marine Le Pen au second tour de la présidentielle face à l'actuel chef de l'État. 

"Je remarque que beaucoup de grévistes ont voté Macron alors que je les avais prévenus à la présidentielle que cet homme était dangereux pour la France. Les syndicats, la CGT, ont appelé à voter Macron au 2e tour, c'est quand même incroyable. C'était une erreur. Si aujourd'hui Marine Le Pen était présidente, ce ne serait sûrement pas le cas" que le pays vive la situation actuelle, a-t-il ajouté. 

Avec la réforme des retraites, "la démolition d'un système de justice sociale"

Voter Marine Le Pen en 2022 alors ? "Pourquoi Marine Le Pen, ce sera peut-être un autre ou une autre, personne ne sait", a-t-il répondu. Nicolas Dupont-Aignan a déclaré ne pas être sûr "d'être candidat, mais je m'engagerai, quelle que soit ma position, de candidat ou de soutien, à l'annulation de la réforme."

À lire aussi
François Hollande, le 7 mai 2019 à Paris François Hollande
Présidentielle 2022 : François Hollande tacle Ségolène Royal

Ce projet de réforme est, selon le patron de DLF, "la démolition d'un système de justice sociale". Le système à points est "un scandale absolu", un "piège à pauvreté". Et la grève dans les transports, ce "drame", ce "gâchis", est, toujours d'après Nicolas Dupont-Aignan, "imputable au gouvernement à 150%".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 Réforme des retraites Nicolas Dupont-Aignan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants