1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Présidentielle 2022 : la fausse bonne idée de Jadot, Bertrand et Barnier
2 min de lecture

ÉDITO - Présidentielle 2022 : la fausse bonne idée de Jadot, Bertrand et Barnier

ÉDITO - Xavier Bertrand, Michel Barnier et Yannick Jadot promettent tous trois qu'ils ne seront candidats qu'à un seul mandat.

Des voitures garées à l'intérieur du palais de l'Élysée (photo d'illustration)
Des voitures garées à l'intérieur du palais de l'Élysée (photo d'illustration)
Crédit : ludovic MARIN / AFP
Un mandat présidentiel unique, une bien mauvaise idée !
02:40
Un mandat présidentiel unique, une bien mauvaise idée !
02:39
Olivier Bost - édité par Jérémy Billault

Trois candidats à l’élection présidentielle, Xavier Bertrand, Yannick Jadot et Michel Barnier promettent un mandat présidentiel unique. Voilà la parfaite vraie fausse bonne idée ! Pourquoi faire un seul mandat serait-il un argument de campagne… ou une vertu que les autres n’auraient pas ?

C’est comme si les candidats se pliaient par avance à leur future impopularité, comme s’ils étaient des François Hollande en puissance incapables de se représenter une seconde fois devant les électeurs.

Ils promettent de ne faire qu’un mandat et assurent : "Votez pour moi, je ne serai pas là pour longtemps, je ne vais pas vous embêter longtemps." Cet argument de campagne est aussi étrange car il vante une action limitée dans le temps. Vu l’ampleur de la tâche pour rendre la France heureuse, 5, 6 ou 7 ans peut paraître un peu court.

Un seul mandat pour différentes raisons

Assurer que l’on ne fera qu’un mandat ça revient aussi à dire que les politiques ne doivent pas rester, que durer c’est malsain, que forcément, avec le temps, le pouvoir use, abime corrompt, salit. Il y a derrière cette fausse bonne idée de mandat unique, une once de populisme. 

À écouter aussi

Tous trois la proposent pour des motivations un petit peu différentes, mais qui racontent pour chacun quelque chose de leur candidature. Michel Barnier, c’est l’âge : il aura 76 ans à la fin du prochain quinquennat. 

Xavier Bertrand lui, n’est pas certain d’être à la hauteur, selon ses confidences rapportées par le polémiste et désormais concurrent Éric Zemmour. Enfin, Yannick Jadot a, comme tous les écolos, un problème avec la 5ème République : il veut dé-présidentialiser.

Mais il faut se méfier de ces évidences qui nous confortent dans l’idée que les politiques s’accrochent au pouvoir, restent trop longtemps, qu’ils cumulent les indemnités et qu’ils ont obsédés par leurs réélections.

Laisser les Français en décider

Personne n’avait réalisé qu’avec le quinquennat, nous allions précipiter la Vème République dans son hyper-présidentialisation. Avec la fin du cumul des mandats, nous avons tari une source d’élus talentueux qui y trouvaient un destin national.

Alors, pour résumer cette idée de mandat unique est une mesure gadget et un peu démagogique pour se distinguer. Alors que pour le mandat unique, il suffit de laisser les français le faire eux-mêmes, ils font ça très bien depuis un moment déjà. Depuis un moment, plus aucun Président n’est réélu.

L'équipe de l'émission vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/