1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Sondage présidentielle 2022 : une large majorité de Français souhaite que Macron participe à un débat avant le 1er tour
1 min de lecture

Sondage présidentielle 2022 : une large majorité de Français souhaite que Macron participe à un débat avant le 1er tour

Selon un récent sondage, près des trois quarts des Français souhaitent la participation de l'actuel chef d'État à un débat avant le premier tour. Pour l'heure, Emmanuel Macron ne s'est pas déclaré candidat officiellement.

Emmanuel Macron, le 1er février 2022
Emmanuel Macron, le 1er février 2022
Crédit : SARAH MEYSSONNIER / POOL / AFP
micro generique
Benoît Leroy

Il n'est pas encore (officiellement) candidat, mais les Français veulent le voir débattre avec ses adversaires politiques. Selon un sondage IFOP pour le Journal du Dimanche, 71% des Français pensent que l'actuel locataire du Palais de l'Élysée devrait participer à un débat avant le premier tour avec les autres candidats à l'élection présidentielle.

Quel que soit le bord politique, l'opinion est sensiblement la même : de 68% des sympathisants de la majorité présidentielle à 84% pour les sympathisants des Républicains et de la candidature de Valérie Pécresse. Le 2 février dernier, l'actuelle présidente de la région Île-de-France avait expliqué vouloir "débattre avec Emmanuel Macron", estimant qu'il était "complètement ringard de refuser les débats".

L'envie de débattre n'est pas la même à la droite de la droite. Si chez le parti d'Éric Zemmour, 85% des sympathisants attendent un débat, ce n'est le cas que de 63% des sympathisants de la candidate Marine Le Pen, toujours selon le même sondage.

Une candidature qui tarde à arriver

Attendue par ses concurrents, l'annonce de la candidature du président en exercice se fait attendre. Celui-ci expliquant que des situations nationales (pandémie) et internationales (crise Russie-Ukraine) empêchent une telle déclaration. 

À lire aussi

Pour l'heure, une participation d'Emmanuel Macron à un débat avant le premier tour semble totalement exclue. Le 30 janvier dernier, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait dit être "sceptique" quant à un débat entre le président et l'ensemble des autres candidats dans une interview au Parisien. Celui-ci craignant d'avoir "douze candidats cherchant pendant 1h50 leur 'moment' avec le président, qui aurait dix minutes pour répondre".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualit