1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Maréchal lance un centre de réflexion pour "alimenter le débat"
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Maréchal lance un centre de réflexion pour "alimenter le débat"

Marion Maréchal lance dès mardi un centre de réflexion à l'approche de la présidentielle en 2022. Cette "structure indépendante" vise à "alimenter le débat public" et produire des "analyses opérationnelles".

Marion Maréchal lors de la National Conservatism Conference, le 4 février 2020  à Rome.
Marion Maréchal lors de la National Conservatism Conference, le 4 février 2020 à Rome.
Crédit : Alberto PIZZOLI / AFP
Florise Vaubien & AFP

Marion Maréchal a annoncé qu’elle lancera un centre de réflexion pour "alimenter le débat public" à l'approche de la présidentielle dès mardi 8 décembre. Celle qui se dit engagée dans une "bataille culturelle" des idéologies politiques depuis 2017 entend ainsi proposer une structure "indépendante" qui ne "sera pas au service" d'un candidat ou d'un parti.

Ce Centre d'analyse et de prospective (CAP) est attaché à l'Issep, l'école de sciences politiques dirigée à Lyon par l’ancienne députée du FN. Le CAP vise deux objectifs : produire des "notes de décryptage" liées à l'actualité, comme cette semaine sur le projet de loi sur le séparatisme, et des "grands dossiers de réflexion plus intemporels", y compris sur l'Europe, l'intelligence économique ou l'environnement

Marion Maréchal, qui s'est éloignée du parti de sa tante Marine Le Pen depuis la présidentielle de 2017, a estimé que "les campagnes présidentielles sont des moments de débat, de réflexion, de construction de programmes". 

"Dans ce cadre-là, quelle que soit demain l'offre politique, c'est intéressant d'avoir un centre de recherches tel que le nôtre qui va proposer des analyses opérationnelles" et "alimenter le débat public sans être dans une démarche partisane", explique-t-elle.

Un cadre "national, souverainiste, conservateur"

À lire aussi

L'ancienne élue d'extrême droite déplore que "les partis, quels qu'ils soient, aient du mal aujourd'hui à être prescripteurs d'idées". "Ce n'est pas propre au RN, c'est général". Elle a donc souligné que "si des candidats ou des partis veulent des sujets traités par le CAP, c'est aussi fait pour cela". 

"Dans cette démarche-là, je vais être amenée à reprendre un peu d'activité médiatique", a indiqué Marion Maréchal qui n'a pas l'intention de proposer sa candidature en 2022, mais qui n'exclut pas de revenir un jour à la politique électorale.

De son côté, l’école a précisé que le "think-tank" restera "fidèle à l'esprit enraciné" de l'Issep, une institution "pensée dans un cadre national, souverainiste, conservateur". Son objectif est de publier "des solutions visant l'indépendance, la puissance, la sécurité et la prospérité de la France", détaille la direction dans un communiqué. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/