1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : les autoroutes et l'audiovisuel public au programme de Marine Le Pen
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : les autoroutes et l'audiovisuel public au programme de Marine Le Pen

VU DANS LA PRESSE - Dans un entretien au Figaro ce jeudi 9 septembre, la candidate du Rassemblement national (RN) à l'élection présidentielle a dévoilé une partie de son programme avant sa rentrée politique.

La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, le 8 mai 2021
La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, le 8 mai 2021
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Sarah Belien

Marine Le Pen lance officiellement sa campagne avec pour slogan : "Libertés chéries".  À la veille de sa rentrée politique à Fréjus, la candidate du Rassemblement national (RN) à la présidentielle 2022 en a dévoilé un peu plus sur son programme. Parmi elles, la privatisation de l'audiovisuel public et la nationalisation des autoroutes pour sauvegarder le pouvoir d'achat des Français.

Dans une longue interview accordée au Figaro, celle qui se veut comme la "candidate décomplexée de la nation" souhaite mettre en avant les trois "grandes libertés" de son programme : la liberté du peuple de choisir. Un "fondement démocratique auquel je souhaite rendre sa pleine mesure en instaurant la proportionnelle et en créant un référendum d’initiative populaire", précise Marine Le Pen. La seconde liberté est celle de la sécurité, sur laquelle la candidate estime avoir fait un "travail considérable". Enfin, la liberté de "pouvoir protéger notre lieu de vie", qui se veut une réponse à la problématique environnementale.

Questionnée sur la sauvegarde du pouvoir d'achat des Français, la candidate du RN table sur deux points. Premièrement, la nationalisation des autoroutes, qu'elle considère comme une "véritable spoliation des Français". "Cela permettra de faire baisser de 10 à 15 % le prix des péages, de livrer un milliard et demi d’euros par an au budget de l’État", plaide-t-elle. Deuxièmement, la privatisation de l'audiovisuel public. "C’est immédiatement 2,8 milliards de redevance que nous rendons aux Français", affirme la candidate au Figaro.

Sur ce dernier point, Marine Le Pen précise que la chaîne Arte ne serait pas concernée et que l'INA serait "transféré au ministère de la Culture et intégrera les archives nationales."

Un projet de loi sur l'immigration rendu en octobre

À lire aussi

Impossible également de ne pas parler de la politique migratoire que Marine Le Pen souhaite mettre en place. La candidate se dit "pour la suppression de tout mécanisme d’acquisition automatique de la nationalité française". Selon elle, la nationalité française doit s'acquérir uniquement par la "filiation" et le "mérite".

Les détails de son projet de loi sur l'immigration seront rendus public début octobre, a déclaré Marine Le Pen au Figaro. "Je le soumettrai par référendum au lendemain de mon élection".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/