1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Le Pen évoque "quelques nazis" autour de Zemmour, à qui pourrait-elle faire référence ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Le Pen évoque "quelques nazis" autour de Zemmour, à qui pourrait-elle faire référence ?

Des personnages sulfureux ont rejoint le camp Zemmour. En les qualifiant de "nazis", Marine Le Pen cherche à diaboliser son concurrent.

Marine Le Pen et Eric Zemmour
Marine Le Pen et Eric Zemmour
Crédit : AFP
Présidentielle 2022 : Le Pen évoque "quelques nazis" autour de Zemmour, à qui pourrait-elle faire référence ?
00:01:48
Marie Moley - édité par Florine Boukhelifa

Le match à distance se poursuit entre Marine Le Pen et Éric Zemmour. Dans une donnée interview au Figaro, la candidate du Rassemblement national hausse le ton et qualifie le "zemmourisme" de "communautarisme". "Je retrouve chez Éric Zemmour toute une série de chapelles qui, dans l’histoire du Front national, sont venues puis reparties : les catholiques, les traditionalistes, les païens, et quelques nazis".

Concernant les "quelques nazis", Marine Le Pen pourrait faire référence à des personnages sulfureux qui grenouillent dans le camp du candidat de Reconquête. Tristan Mordrelle par exemple est chargé des levées de fonds dans la campagne d’Eric Zemmour. Né à Buenos Aires, il est le fils d'Olier Mordrelle, ancien autonomiste breton qui a collaboré avec les nazis avant de s'exiler.

On peut citer aussi Luc Tacher, organisateur d'un meeting d'Éric Zemmour en Bretagne, ancien membre de l’ association Vent d’Europe qui reconstitue des scènes de la Seconde Guerre mondiale en costumes de Waffen SS ou encore les Zouavesgroupuscule violent d'extrême-droite impliqué dans les bagarres au meeting de Villepinte, le 5 décembre dernier.


Marine Le Pen a tout intérêt à rappeler la présence de ces profils dans le camps Zemmour : plus elle le diabolise, plus elle se normalise et apparaitra modérée et donc prête à gouverner.

Ce samedi, Zemmour à Lille et Le Pen à Reims

À lire aussi

Ces attaques interviennent dans un contexte particulier, puisque les deux candidats seront en meeting samedi 5 février. Ce sera alors la guerre des images et la bataille des punchlines à distance. Éric Zemmour part avec un avantage : il devrait y avoir autour de 6.000 militants à Lille pour l'événement, contre 3.000 pour Marine Le Pen à Reims.

La candidate veut, elle, mettre en avant ses soutiens. Un message de soutien du Premier ministre hongrois Viktor Orban sera diffusé dans la salle. "Cela fait chic", concède un partisan d'Éric Zemmour. En pleine saison des défections, Marine Le Pen veut montrer qu'elle n'est pas seule et qu'elle tiendra le cap.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/