1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : jusqu'où peut aller Éric Zemmour ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : jusqu'où peut aller Éric Zemmour ?

DÉCRYPTAGE - Le candidat Reconquête! s'accroche à la troisième place dans les sondages.

Éric Zemmour, le 5 février 2022
Éric Zemmour, le 5 février 2022
Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP
Marie-Pierre Haddad

Un effet grossissant ? Élément perturbateur de cette campagne présidentielle, Éric Zemmour s'impose dans la course à l'Élysée en 2022 et vient mettre en difficulté tant Marine Le Pen que Valérie Pécresse. 

À en croire ses proches et son équipe de campagne, le succès du candidat Reconquête! est visible en observant les trois points suivants : des audiences télé situées dans le haut de la courbe, des salles de meetings qui se remplissent et une forte présence sur les réseaux sociaux. Mais cela peut-il se traduire dans les urnes ?


Selon la dernière vague de notre sondage BVA, le candidat Reconquête! arrive à la troisième place avec 13% des intentions de vote, derrière Emmanuel Macron (30%) et Marine Le Pen (17%). L'avancée d'Éric Zemmour dans les sondages peut-elle se poursuivre ? Et jusqu'où ? 

Un vote caché ?

Selon Pierre-Emmanuel Guigo, historien et maître de conférence à l’université Paris Est Créteil, "il existe au sein des militants d'Éric Zemmour, une fascination pour le personnage. On se rend compte de ce phénomène notamment sur les réseaux sociaux. Les militants pro-Zemmour y sont très audibles, plus que ceux de Valérie Pécresse par exemple", note-t-il auprès de RTL.fr.

À lire aussi

Derrière cet effet "fan-club" se pose la question de l'existence ou non d'un vote caché en faveur d'Éric Zemmour. Le président du MoDem François Bayrou émettait cette hypothèse il y a quelques semaines, comme le rapportait Le Parisien. Un de ses lieutenants ajoute que "depuis vingt ans l’électorat de droite s’est durci de manière continue et s’est rapproché de celui de l’extrême droite. C’est pourquoi Zemmour va monter. Il peut faire + 2, + 4, + 5 et ces points, il les prendra sur Pécresse".


Sans forcément adhérer à la théorie du siphonnage d'une partie de l'électorat de Valérie Pécresse par Éric Zemmour, un élu Les Républicains reconnaît qu'"avec Éric Zemmour, on voit le même phénomène qu'avec Nicolas Sarkozy : le fan-club". Mais pour lui, cela pourrait se retourner contre le candidat Reconquête!. "C'est de l'entre-soi et ça déclenche un phénomène grossissant", ajoute-t-il.

Des soutiens qui commencent à douter ?

Selon notre sondage BVA, le "socle électoral" d'Éric Zemmour "demeure robuste". 74% des électeurs ayant l'intention de voter pour lui se déclarent sûr de leur choix. Cette étude a été réalisée avant le débat du candidat Reconquête! face à Valérie Pécresse. Celui-ci a instillé le doute chez certains soutiens du candidat. Pas question pour les cadres du parti de laisser ce sentiment perdurer. Guillaume Peltier a lui-même décidé d'intervenir sur Twitter afin de remobiliser les troupes, comme l'indique L'Express.

LeHuffPost rapporte à son tour que le coup de blues est le même sur un autre réseau social, Discord. "Il est moins performant en débat qu’avant, je trouve. Avant, il était capable de casser en deux quelqu’un et je pense que beaucoup comme moi aimaient cet aspect", explique notamment un jeune de la Génération Z. Le meeting annoncé par l'équipe d'Éric Zemmour le 27 mars prochain prend ainsi un tout autre enjeu : remobiliser ceux qui doutent dans son camp.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/