2 min de lecture Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : guerre ouverte au PS entre Hollande et Faure

ÉCLAIRAGE - François Hollande fustige les tentatives "vaines" d'Olivier Faure pour établir une stratégie pour 2022. En réponse, le premier secrétaire du PS l'accuse de "tirer en permanence contre son camp".

François Hollande et Olivier Faure
François Hollande et Olivier Faure Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

De la victoire, aux frondeurs, puis à la rupture. Rien ne va plus entre François Hollande et le parti qu'il a autrefois dirigé, le Parti socialiste. L'ultime coup a été porté par Olivier Faure, l'actuel premier secrétaire du PS. 

D'après lui, l'ancien président de la République devrait "aider la gauche à se reconstruire" plutôt que "tirer en permanence contre son camp", ce qui est "totalement contreproductif"Les critiques de François Hollande à l'encontre de la stratégie de la direction du parti pour la présidentielle de 2022 semblent avoir été la goutte de trop. 

"Cela fait des mois et des mois que François Hollande ne contribue pas, jusqu'ici en tout cas, au projet que nous devons porter en 2022 mais passe son temps à asséner ses vérités sur la stratégie que devrait porter le PS. Je suis pour un grand parti central, mais s'il n'est plus central aujourd'hui, à qui le doit-on ?", a accusé Olivier Faure sur Radio J. 

Ca n'est pas sur le chaos que peut naître une candidature

Olivier Faure
Partager la citation

Le point de rupture a été atteint le 7 janvier dernier. Dans un entretien à Sud Ouest, l'ancien président socialiste a critiqué le fait qu'"appeler au rassemblement" de la gauche "sans leader pour incarner l'alternative, est une démarche vaine". 

À lire aussi
Présidentielle 2022
Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron coincé par le "quoi qu'il en coûte" ?

La riposte du premier secrétaire du PS a été instantanée : "Quiconque a exercé des responsabilités, connaît les équations dans le cadre de la prochaine élection présidentielle, devrait s'abstenir de tirer en permanence contre son propre camp. Ça n'est pas comme ça qu'on avance et ça n'est pas sur le chaos que peut naître une candidature".
 
Olivier Faure poursuit sa charge à l'encontre de l'ex-président : il est "peut-être celui qui, par les compétences qu'il a développées quand il était président, peut aider la gauche à se reconstruire, mais pas en permanence chercher à l'affaiblir, ce qui me paraît totalement contreproductif". Il renvoie aussi François Hollande à son bilan au Parti socialiste qui "était déjà à terre" et tous les commentateurs se demandaient "quand est-ce qu'on met le dernier clou sur le couvercle du cercueil".

L'éternelle question des alliances à gauche

Interrogé par ailleurs sur le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon qui a jugé "écœurante" la présence d'Emmanuel Macron à Jarnac sur la tombe de François Mitterrand, Olivier Faure s'est dit "pas sûr que Jean-Luc Mélenchon partage grand-chose de ce que François Mitterrand a porté", en particulier sur l'Europe. 

S'il se montre très réticent sur une alliance avec la France insoumise pour la présidentielle de 2022, Olivier Faure semble avoir choisi sa candidate : Anne Hidalgo. Invité de BFMTV ce mardi 12 janvier, le premier secrétaire du PS juge que la maire de Paris "serait une excellente présidente de la République". Mais il "ne sait pas si elle sera candidate" et n'accordera pas son soutien avant de savoir "qui seront les autres candidatures". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 François Hollande Parti socialiste
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants