1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment Emmanuel Macron se met en ordre de bataille
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment Emmanuel Macron se met en ordre de bataille

Transferts de l’exécutif vers le QG, tonalité qu’il faudra donner à la campagne par rapport aux autres candidats... La "Macronie" se met en ordre de marche pour la campagne.

Emmanuel Macron en déplacement à Nice le 10 janvier 2021
Emmanuel Macron en déplacement à Nice le 10 janvier 2021
Crédit : DANIEL COLE / POOL / AFP
La campagne de Macron se prépare
03:51
Un air de campagne du 18 janvier 2022
03:51
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont

Les dirigeants de la majorité présidentielle se réunissent mardi 18 janvier pour déjeuner, avec un objectif : plancher sur la future campagne d'Emmanuel Macron à sa réélection à la présidence de la République. Le chef de l'État n'est toujours pas officiellement candidat, mais tout se met en place en coulisses. "L'idée c'est d'être prêts quand il voudra appuyer sur le bouton que ce soit demain ou dans un mois", glisse un cadre de l'équipe de campagne.

Depuis ce week-end tous les départements ont un référent, le quartier général a des nouvelles recrues, notamment des membres de cabinets ministériels transférés vers le siège ; des conseillers de l'Élysée devraient suivre le mouvement. Le vrai top départ, ce sera quand l'homme fort de la communication élyséenne, Clément Léonarduzzi, fera la migration. Mais bien sûr, on ne connaît pas la date car ce serait l'indice ultime de l'entrée en piste d'Emmanuel Macron.

Côté projet, les "Macronistes" sont convaincus que la campagne ne pourra pas se jouer sur un "stop ou encore post crise sanitaire", d'autant que la Covid peut être à double tranchant vu la lassitude des Français. "Il lui faut quatre ou cinq propositions fortes", expose un de ses conseillers - à chercher du côté du travail, de la santé, de la sécurité, de la justice et de l'égalité femmes-hommes -, "et surtout dire où on amène le pays en 2027". 

C'est la vision qui comptera

Un dirigeant de la majorité abonde : c'est la vision qui comptera : "Macron, c'est la France de 2030 face à l'extrême droite des années 1940, la droite des années 2000, l'extrême gauche des années 1970 et la gauche des années 1990". Une vision des adversaires sans doute un peu caricaturale...
 
Enfin, pour coller aux préoccupations des Français, les "Macronistes" ont réalisé des questionnaires, au nombre de 27.000, contre 25.000 en 2017. En Marche est en train d'en faire la synthèse , qui doit ensuite être envoyée aux militants cette semaine pour que tout le monde phosphore. Selon nos informations, dérèglement climatique et transition écologique reviennent beaucoup. "Ça écrase le reste", selon un "Marcheur", "il va falloir qu'on soit très offensifs sur l'écologie". Histoire de ne pas libérer d'espace pour Yannick Jadot.   

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/