1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment les sondages ont-ils évolué depuis décembre ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment les sondages ont-ils évolué depuis décembre ?

INFOGRAPHIE - De décembre à ce vendredi 8 avril, RTL a publié de nombreux sondages BVA concernant les intentions de vote. Retour sur les différentes courbes.

Les 12 candidats officiels à l'élection présidentielle 2022.
Les 12 candidats officiels à l'élection présidentielle 2022.
Crédit : AFP
Marine Derquenne

Depuis décembre, la campagne s'est accélérée, avec notamment avec l'entrée dans la course du président de la République, l'échec de la primaire populaire, la percée puis la dégringolade d'Éric Zemmour dans les sondages, le meeting mitigé de Valérie Pécresse, la dynamique de Mélenchon...

Par ailleurs, la campagne a été bouleversée en février dernier par l'invasion de l'Ukraine par la Russie, qui a mis en lumière les postures internationales des candidats à l'Élysée. Comment les courbes de notre sondage BVA ont-elles évolué ? RTL.fr fait le bilan.

Du côté des Républicains, Valérie Pécresse n'est pas parvenue à relancer sa campagne depuis son meeting au Zénith le 13 février dernier, qui a été très critiqué. La candidate LR est passée de 17% des intentions de vote à seulement... 8,5% à moins de deux jours du premier tour de l'élection présidentielle. 

Le leader insoumis a connu une très forte dynamique depuis le mois de mars, atteignant aujourd'hui les 17.5% des intentions de vote alors qu'il n'était qu'à 9% en décembre dernier. Une dynamique à peu près similaire à 2017. Il a "pompé des électeurs" à gauche d'après le chercheur Bruno Cautrès et la journaliste de RTL Aurélie Herbemont.

En effet, Yannick Jadot s'est effondré de 3,5 points dans les intentions de vote, passant de 7% en décembre à 4,5% dans notre dernier sondage BVA. La candidate du PS Anne Hidalgo a elle aussi chuté dans les sondages, passant de 5% à 2,5% des intentions de vote, tout comme Fabien Roussel qui, après avoir connu une légère dynamique en février (4,5%), est retombé à son score de décembre, atteignant les 2,5% des intentions de vote. 

La dynamique Le Pen et la retombée de Zemmour

Le candidat de Reconquête! Éric Zemmour a atteint 14.5% des intentions de vote début février, mais sa dynamique est vite retombée à la suite du déclenchement de la guerre en Ukraine, notamment après ses propos sur les réfugiés ukrainiens. Il est désormais crédité de 8,5% des intentions de vote. 

La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen, elle, connaît une dynamique constante dans les sondages depuis quelques semaines, atteignant 23% des intentions de vote, alors qu'elle n'était qu'à 16% début décembre. Elle resserre ainsi l'écart avec le président-sortant Emmanuel Macron, qui, après avoir été crédité de 30% des intentions de vote à la suite de l'annonce de sa candidature en mars dernier, a perdu 4 points dans notre sondage (26%).

Ces candidats qui n'ont pas réussi à dépasser les 5% dans les sondages

Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, Jean Lassalle, Anne Hidalgo et Nicolas Dupont-Aignan ne sont pas parvenus à dépasser la fameuse barre des 5% qui permet d'être remboursé de plus de 8 millions d'euros de frais de campagne. Le candidat communiste Fabien Roussel pas non plus dépassé les 5% des intentions de vote dans les sondages. Dans le dernier sondage BVA, Yannick Jadot est lui aussi passé en dessous de la barre des 5%.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire