1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : à quoi joue François Hollande ?
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : à quoi joue François Hollande ?

L'ancien président entretient le doute d'une nouvelle candidature en affirmant "pour l'instant" ne pas être candidat. Il devrait prendre la parole "mi-février".

François Hollande, le 4 novembre 2020
François Hollande, le 4 novembre 2020
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Présidentielle 2022 : à quoi joue Hollande ?
01:51
Marie-Bénédicte Allaire - édité par Marine Derquenne

La phrase de François Hollande face à des lycéens de Seine-Saint-Denis a beaucoup fait réagir. L'ancien président a déclaré que "pour l'instant, je ne suis pas candidat [...] mais comme ça ne va pas bien, on pourrait se dire 'est-ce qu'une candidature de plus serait utile ?' Je ne sais pas, je ne pense pas, mais un ancien président peut très bien refaire de la politique."  

Au micro de RTL ce lundi 24 janvier, la candidate socialiste Anne Hidalgo a réagi : "François Hollande a fait preuve de beaucoup d'humour devant ces élèves de seconde". Elle a ajouté : "Je ne suis pas là pour commenter les petites phrases même celles de François Hollande". 

Or, ce n'est pas une blague, c'est une phrase volontairement ambiguë et destinée à faire réagir. Embarrassé, son entourage dégonfle l'idée qu'il pourrait être sur les rangs en avril prochain. Mais il veut peser dans le débat. Selon les informations de RTL, François Hollande prendra la parole mi-février, après le résultat de la Primaire populaire.

Quel est l'intérêt de sa prise de parole ?

François Hollande prendra la parole pour donner son avis sur les programmes des différents candidats, y compris de gauche. D'après son entourage, "tout le monde dit n'importe quoi, il n'y a pas d'argent magique" et François Hollande aime le sérieux budgétaire, il ne cautionne pas les promesses chiffrées en milliards d'euros.

À écouter aussi

L'ancien président s'inquiète aussi du climat à droite : le discours d'Éric Zemmour "n'infuse pas de bonnes ondes", selon un proche.

Enfin, il pense toujours à lui : il a observé qu'il était la quatrième personnalité préférée des Français dans certains sondages, juste derrière Nicolas Sarkozy. Il en profite donc pour apparaître comme un possible recours ou, au minimum, une autorité morale.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/