1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Premier ministre : que devient Édith Cresson depuis qu'elle a quitté Matignon ?
2 min de lecture

Premier ministre : que devient Édith Cresson depuis qu'elle a quitté Matignon ?

Élisabeth Borne est la deuxième femme à occuper le poste de Première ministre de l'Histoire de la Vᵉ république après Édith Cresson, qui restée 10 petits mois à Matignon, entre 1991 et 1992.

Édith Cresson (PS), première femme Première ministre avant Elisabeth Borne
Édith Cresson (PS), première femme Première ministre avant Elisabeth Borne
Crédit : AFP
Philippine Rouvière Flamand

Depuis la nomination au poste de Première ministre d'Élisabeth Borne, le souvenir de la première femme à avoir occupé ce poste refait surface. Édith Cresson, première femme locataire de Matignon de 1991 à 1992, avait à l'époque été victime de sexisme. Après un peu plus de dix mois d'exercice, François Mitterrand l'avait remplacée le 2 avril 1992 par Pierre Bérégovoy. 

Aujourd'hui âgée de 88 ans, Édith Cresson n'a plus été élue pour un mandat politique national après avoir quitté Matignon. La première femme Première ministre de l'histoire de la Vᵉ République a continué à occuper son poste de maire de Châtellerault (Nouvelle Aquitaine) jusqu'en 1997.

Celle qui, au moment de son départ de Matignon, détenait le record du plus court moment passé à la tête du gouvernement, a ensuite été choisie par François Mitterrand comme membre de la Commission européenne en 1995. Elle y était chargée de la Science, de la Recherche et du Développement. 

En 1997, Lionel Jospin, Premier ministre de Jacques Chirac, souligne le problème de cumul des mandats, et lui demande de quitter son poste de maire. Elle devient donc adjointe au maire de sa commune jusqu'en 2008. L'année de sa démission à la mairie, Édith Cresson apprend être touchée par un cancer, dont elle guérit.

Après des déboires judiciaires, à l'échelle nationale comme européenne, pour cause de cumul de mandats et d'un emploi fictif supposé, elle prend la présidence de la Fondation pour les écoles de la 2e chance, un réseau de formation et d'accompagnement pour les jeunes sans qualification souhaitant accéder à un emploi. 

Soutien de Ségolène Royal en 2007

À écouter aussi

En 2006, Édith Cresson s'engage dans le comité de soutien de Ségolène Royal et fait savoir son soutien à sa candidature pour l'investiture du PS à la présidentielle de 2007. La même année, elle publie un livre, Histoires françaises, qui revient sur son expérience politique.

En 2013, elle est décorée officier de la Légion d'honneur, après avoir été chevalier un mois avant sa nomination à Matignon. 

Il y a quelques jours, lors de la nomination d'Elisabeth Borne à Matignon, Édith Cresson a estimé qu'il "n'y a qu'en France qu'on s'étonne qu'une femme soit Premier ministre". Elle a par ailleurs déclaré que la nouvelle locataire de Matignon avait "toutes les qualités pour réussir".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le