2 min de lecture Élections municipales à Bordeaux

Municipales à Bordeaux : LaREM hésite à investir un candidat

Le parti présidentiel hésite à investir un candidat face au maire sortant Nicolas Florian, qui apparaît comme ultra-favori à un an des municipales.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
Les Indispensables du 18 juin 2019 Crédit Image : PIERRE ANDRIEU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Eléanor Douet

La République En Marche définit en ce moment une stratégie pour les municipales. Et il y a une ville où le parti hésite à investir un candidat : Bordeaux. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le parti présidentiel n'a pas renoncé à présenter l'un des siens face à celui qui apparaît pourtant comme ultra favori : le maire sortant Nicolas Florian. Élu local depuis 1995, c'est un fidèle d'Alain Juppé, à qui il avait succédé un peu par hasard, quand en février ce dernier a dû lâcher précipitamment son mandat pour aller siéger au Conseil constitutionnel.

Sur le papier, Bordeaux présente une sociologie favorable à LaREM. C'est la grande ville qui a le plus voté pour la liste macroniste aux européennes, après Paris. Ensuite, le mouvement dispose d'un candidat tout trouvé, qui laboure le terrain depuis plusieurs mois : Thomas Cazenave.

Proche du pouvoir, c'est une tête bien faite, un énarque, inspecteur des finances et délégué interministériel depuis 2017 qui connait bien Emmanuel Macron pour avoir travaillé à son cabinet à Bercy. Prononcez son nom devant n'importe quel cadre macroniste et vous aurez droit à des soupirs d'admiration.

Nicolas Florian bien décidé à se lancer

Nicolas Florian, lui, a un profil moins flamboyant mais il est bien décidé à y aller. Et même s'il n'a pas été officiellement adoubé par Alain Juppé, on lui prête le soutien tacite de l'épouse de l'ancien maire, Isabelle Juppé.

À lire aussi
Alain Juppé et Emmanuel Macron, le 1er mars 2019 élections municipales
Municipales à Bordeaux : des tensions en perspective pour Macron et Juppé ?

Prudent, il s'est bien gardé de soutenir le candidat des Républicains François-Xavier Bellamy pendant la campagne des européennes et surtout, à peine élu, il avait bombardé maire-adjoint un élu du MoDem de François Bayrou. "Super malin", reconnaissait hier un conseiller du chef de l'État. "Il ne faut pas oublier qu'à Bordeaux, on est à la limite des terres du seigneur de Pau".

Nicolas Florian pressé par LaREM

La voie est donc extrêmement étroite pour LaREM et pourtant, dans l'entourage du Président on fait savoir l'air de rien qu'Alain Juppé, désormais tenu au silence, a reçu à plusieurs reprises Thomas Cazenave, qu'il l'apprécie. 

Selon les informations de RTL, Nicolas Florian, lui, a reçu un coup de téléphone, pour ne pas dire un petit coup de pression, de la coprésidente de la commission d'investiture de LaREM, une ancienne juppéiste, pour lui demander une bonne fois s'il voulait le soutien de LaREM. Il lui a opposé une fin de non recevoir.

Rebelote deux jours plus tard où le conseiller d'Emmanuel Macron à l'Élysée, Jérôme Peyrat, lui a proposé de signer la fameuse tribune des maires LR en soutien à l'action d'Emmanuel Macron : deuxième refus de Nicolas Florian. Entre temps, Thomas Cazenave avait lancé officiellement sa campagne sur le thème des renouvellements des visages.

Pour autant, rien n'est fait. "La réflexion est en cours", explique-t-on à l'Élysée où l'on reste prudent. Ce qui change la donne, c'est que le soir où Juppé est parti, Florian était un sympathique majordome, depuis c'est devenu un vrai patron. Quant à lui, il n'est pas inquiet, assure l'un de ses amis, en ajoutant, très élégant : "Les Marcheurs peuvent se mettre une plume dans le c** et tourner sur la place Pey Berland, ça ne fera pas 10%". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Bordeaux Alain Juppé Bordeaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants