2 min de lecture Élections municipales

Municipales 2020 : Édouard Philippe fragilisé au Havre ?

Candidat à la mairie du Havre, Édouard Philippe, à première vue favori, pourrait bien être gagné par la fébrilité.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Municipales 2020 : Édouard Philippe fragilisé au Havre ? Crédit Image : Alain JOCARD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par William Vuillez

Le sondage du jour, c'est celui qu'on n'a pas encore vu mais qui fait l'objet de rumeurs, de tweets en tous genres, de fake news... Il a été réalisé dans la ville du Havre en fin de semaine dernière, par l'institut Ifop pour CNews, mais on en connaîtra les vrais résultats que ce mercredi 4 mars au plus tard. 

Il sera un sérieux indicateur de tendance pour le candidat Édouard Philippe, un indicateur attendu par tous les camps. Car à droite comme à gauche, il se dit de plus en plus que le chef du gouvernement est gagné par la fébrilité. De fait officiellement tout va bien, mais force est de constater qu'à l'approche de l'échéance, on sent l'entourage d'Édouard Philippe plus prudent. On est loin de l'époque où les uns et les autres évoquaient l'hypothèse d'une victoire dès le premier tour. 

"Pas d'inquiétude", a assuré un de ses proches, mais "ça serait bien qu'il y ait un 4 au début". Traduction, il ne faut pas que le Premier ministre tombe sous la barre des 40% d'intentions de vote. Pourquoi ? Et bien parce que le risque serait de laisser penser qu'une victoire de l'opposition est possible. Car Édouard Philippe a un problème, c'est sa faible réserve de voix pour le second tour

Pour mémoire, le Premier ministre a pour principal adversaire un candidat communiste, Jean-Pierre Lecoq, soutenu par La France insoumise et Générations et aussi un candidat écologiste soutenu pour la première fois par le PS. 

Le traître, le transfuge, l'infiltré du jour

À lire aussi
Un drapeau corse (illustration) élections municipales
Corse : élu au conseil municipal alors qu'il est mort avant le scrutin

À vous de choisir. On le disait lundi 2 mars, Agnès Buzyn, candidate LaREM à la mairie de Paris a passé le weekend à préparer le premier grand débat des municipales qui aura lieu ce mercredi 4 mars sur LCI en partenariat avec RTL. Et bien parmi ses répétiteurs, dans le rôle d'Anne Hidalgo, on trouvait quelqu’un qui la connait bien pour avoir été son premier adjoint : Bruno Julliard, qui a quitté la majorité municipale avec fracas en 2018. 

Les chiffres du jour

Toujours la même galère pour le Rassemblement national quand il faut trouver des candidats aux élections. Selon les décomptes de l'Opinion ce mardi 3 mars, le RN sera présent dans moins de 400 villes en France cette année contre près de 600 en 2014. 

La place Beauvau a fait les comptes, elle dénombre 10 villes dans lesquelles une liste potentiellement communautariste a été déposée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Politique Le Havre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants