2 min de lecture Société

Marlène Schiappa propose des travaux rémunérés pour lutter contre la délinquance

VU DANS LA PRESSE - Dans un entretien au "Figaro" publié dimanche 11 octobre, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a dévoilé son plan pour empêcher les plus jeunes d'entrer dans la délinquance.

Marlène Schiappa, le 25 novembre 2019
Marlène Schiappa, le 25 novembre 2019 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

Marlène Schiappa a dévoilé un plan choc pour prévenir la délinquance chez les jeunes. Grâce à ce plan, le ministère de l'Intérieur souhaite "doubler le nombre de jeunes pris en charge dans les dispositifs de prévention de la délinquance, partout sur le territoire," a-t-elle dévoilé.

Dans un entretien au Figaro publié dimanche 11 octobre, Marlène Schiappa a détaillé un plan choc composé de 40 mesures. Une mesure phare s'en dégage : le travail alternatif payé à la journée (Tapaj). "C’est un programme d’insertion global qui s’adresse aux 16-25 ans en situation de grande précarité et qui leur propose d’éviter ce risque de basculement vers la délinquance en leur proposant des activités rémunérées à la fin de la journée", détaille-elle.

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté assure que cela leur donnera "le goût du travail, le goût de l'effort." "De premières expérimentations menées à bas bruit marchent très bien. Nous voulons les étendre à 60 nouveaux quartiers d’ici à 2022," a annoncé Marlène Schiappa.

Travaux d'urbanisme, ramassage, nettoyage...

Le but de cette mesure : "proposer des travaux concrets, non qualifiés et sans engagement, indemnisés au jour le jour, avec un accompagnement social," afin de compenser ce que les jeunes peuvent gagner lorsqu'ils sont par exemple guetteurs pour le compte de dealers.

À lire aussi
Thanksgiving se fête cette année le 26 novembre États-Unis
Thanksgiving : que mangent les Américains pendant cette fête ?

Le principe du "tu casses, tu répares" est mis en avant. Ces travaux prendront la forme de travaux d'urbanisme, de ramassage ou de nettoyage dans leur cité. Pour Marlène Schiappa, cela permettra aux jeunes de se responsabiliser. "Si un jeune a remis quelque chose en état et qu’il en assume la responsabilité, ses copains auront peut-être tendance à ne pas saccager son travail," affirme-t-elle.

D'autres mesures ont été détaillées dans ce grand plan contre la délinquance, notamment l'ouverture de "maisons de confiance et de la protection familiale" pour les personnes vulnérables habitant des quartiers reculés, la lutte contre la prostitution des mineurs, la mise en place de "marches exploratoires" par des citoyens pour témoigner des violences ou encore l'usage de la vidéosurveillance en essayant le traitement automatisé de l'image.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Drogue Délinquance
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants