1 min de lecture Football

Maracineanu et Moreno dénoncent un tweet "à vomir" du site Winamax

Le site Winamax a rendu hommage aux qualifications en demi-finales de la Ligue des champions de Lyon et du PSG en publiant un message controversé. Les deux ministres ont peu apprécié.

Elisabeth Moreno, ministre chargée de l'égalité et de la diversité
Elisabeth Moreno, ministre chargée de l'égalité et de la diversité Crédit : Ludovic Marin / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

C'est un message qui ne passe pas. Les ministres déléguées à l'Égalité femmes-hommes, Élisabeth Moreno, et aux Sports, Roxana Maracineanu, ont dénoncé dimanche 16 août la "communication crasse" et "à vomir" du site de paris Winamax, après un Tweet saluant la qualification de deux clubs français en Ligue des champions de football.

"On prend l'Europe on l'encule à deux. #MCIOL". Voilà comment Winamax a célébré samedi 15 août l'exploit de l'Olympique lyonnais, qualifié en demi-finale comme le Paris Saint-Germain quelques jours plus tôt.

Les logos des deux clubs sont d'ailleurs utilisés dans un photomontage accompagnant le message, soulignant ainsi la référence au titre "Celsius" du groupe de rap PNL - qui n'avait pas suscité de polémique lors de sa sortie l'an dernier. Dans le morceau, les deux rappeurs issus du 91 chantent : "On prend l'rap, on l'encule à deux".

Mais Roxana Maracineanu n'a pas apprécié la plaisanterie, réagissant dimanche midi : "Sérieusement @WinamaxSport vous vous croyez où? Votre tweet est à vomir. @TwitterFrance Ça ne vous dérange pas de laisser passer ce genre de messages?"
Trois heures plus tard, Élisabeth Moreno enfonçait le clou : "Je condamne fermement cette communication crasse et blessante. Les propos haineux et homophobes doivent être bannis des réseaux sociaux ! @WinamaxSport et @TwitterFrance , soyez responsables !"

À lire aussi
Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée le 28 octobre 2020 Coronavirus France
Coronavirus et reconfinement : que se passe-t-il pour les sportifs ?

Le football a fait l'objet de vives critiques concernant l’homophobie d'une partie de son public cette année. Plusieurs matchs ont été interrompus après que des banderoles homophobes ont été déployées dans les tribunes. Le club de Nancy (L2) a vu sa tribune Piantoni suspendue pendant un match ferme après des chants "à caractère discriminatoire" entendus lors d'un match contre Le Mans le 16 août 2019.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Polémique Homophobie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants