3 min de lecture La République En Marche

Macron reçoit les députés LaREM : "Ça tire de tous les côtés", dit Olivier Bost

ÉDITO - Emmanuel Macron a reçu les députés pour resserrer les rangs après le couac autour de l'allongement du congé pour les parents endeuillés, avec en ligne de mire, l'élection présidentielle de 2022.

micro generique L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Macron reçoit les députés LaREM : "Ça tire de tous les côtés", dit Olivier Bost Crédit Image : GONZALO FUENTES / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Paul Turban

Emmanuel Macron a réconforté ce mardi 11 février au soir les députés de sa majorité. Il a reconnu qu'il les avait bousculés. Les parlementaires de La République en Marche avaient très mal vécu leur remise en cause après le rejet de la proposition de loi visant à rallonger le congé pour les parents endeuillés par la mort d'un enfant. Emmanuel Macron a donc convié les parlementaires pour leur remonter le moral

L'intervention d'Emmanuel Macron était un petit cours de politique illustré pour les députés et un carnet de route pour l'élection présidentielle de 2022. Le temps d'une soirée, le Président a expliqué aux députés, qui pour beaucoup n'ont aucun passé politique avant 2017, ce qui était en train de leur arriver. 

Il a commencé par leur rappeler une évidence : la contrepartie du "en même temps" est que les oppositions sont des deux côtés. La République en Marche s'est placée au centre du jeu politique en aspirant une partie de la gauche avant d'aspirer une partie de la droite. En Marche n'a donc pas un adversaire mais plusieurs, "en stéréo", selon le chef de l'État. Ça tire de tous les côtés. 

Les députés appelés au calme sur les retraites

Emmanuel Macron n'a rien fait pour que ça se calme, et il l'assume. "Avec les retraites, a-t-il dit, tout ressort, tous les ressentiments. Cela tombe sur nous parce qu'on a agité la société." Le Président demande aux députés de tenir bon, et surtout de ne pas en rajouter à l'Assemblée nationale. 

À lire aussi
Jeanne Barseghian, maire EELV de Strasbourg Strasbourg
Strasbourg : la maire refuse un prix doté de 10 millions d'euros

Les députés de la majorité sont priés d'y réfléchir à deux fois avant de vouloir modifier le projet des retraites et de se montrer trop généreux. Le chef de l'État leur demande d'être responsables. 

Une chasse préventive aux frondeurs ?

Le mot n'existe pas dans la "macronie", mais Emmanuel Macron a fait référence aux frondeurs : "J'ai vu dans le quinquennat précédent se disloquer à cause d'aventures personnelles." Le chef de l'État avait bien besoin de resserrer les rangs. Le gouvernement avait fait suffisamment de faux pas pour ne pas en rajouter dans les semaines qui viennent. 

Emmanuel Macron a aussi répondu au procès en amateurisme : "Si les professionnels sont ceux qu'on a viré il y a deux ans et demi et que les amateurs, ce sont vous, soyez fiers d'être amateurs." Pour finir de les rassurer, le Président a promis aux députés des moments un peu plus calmes après la réforme des retraites pour la suite du quinquennat. 

Vers des réformes consensuelles

Cela ne signifie pas une fin des réformes, mais les sujets peut-être seront plus consensuels. La fin du quinquennat, a expliqué Emmanuel Macron, ce sera du régalien, de l'écologie, la dépendance aussi, la sécurité, le communautarisme, etc. Le chef de l'État travaille ses points faibles, tout ce qui n'était pas dans son programme en 2017

Ce qui est intéressant, ce n'est pas le sujet que l'on connaît déjà, mais le début de la phrase : "pour la fin du quinquennat." Emmanuel Macron se projette déjà explicitement pour l'échéance de 2022. Il a donné aux députés le mode d'emploi : il veut proposer sur les 2 ans qui restent "des enchantements". 

Il promet joie et bonheur aux députés avant de les promettre aux Français. "Il faudra entre 5 et 10 sujets simples qu'on scandera partout", a-t-il ajouté. Cela ressemble à un début de campagne présidentielle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants