1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Loi "sécurité globale" : Christian Estrosi demande un "stop à l'hystérie collective"
1 min de lecture

Loi "sécurité globale" : Christian Estrosi demande un "stop à l'hystérie collective"

INVITÉ RTL - Le maire de Nice juge "sage" la décision de réécrire le controversé article 24 de la proposition de loi "sécurité globale", à laquelle il apporte malgré tout son soutien.

Christian Estrosi à Nice, en novembre 2018
Christian Estrosi à Nice, en novembre 2018
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Christian Estrosi est l'invité de RTL du 2 décembre 2020
11:26
Christian Estrosi était l'invité de RTL du 2 décembre 2020
11:25
Alba Ventura & Victor Goury-Laffont

"Ce qu’il faut, c’est sauver l’esprit du texte" : Christian Estrosi a apporté un soutien sans concession à la proposition de loi sur la "sécurité globale" et à son controversé article 24, qui interdirait la diffusion d'images d'un policier "dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique", ce mercredi 2 septembre au micro de RTL.

S'il était encore député, le maire de Nice aurait "absolument" voté cette disposition, dénoncée par des associations de défense des libertés publiques et des syndicats de journalistes.

L'immense polémique entourant cet article a d'ailleurs poussé à ce qu'il soit réécrit entièrement. "Une décision sage", pour Christian Estrosi, selon qui "reculer un peu en politique, c’est parfois une forme de courage".

L'ancien ministre souhaite malgré tout mettre un "stop à l'hystérie collective" et regrette que l'on "cherche toujours le petit sujet qui peut être mal interprété". À son sens, le cœur de cette loi, "un texte très important", doit rester inchangé.

À lire aussi

"La police a trop souvent été jetée en pâture", considère Christian Estrosi, qui avance qu'il n'y aurait d'ailleurs "pas eu débat" si la loi avait été votée "au lendemain" des attentats à Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre, puis dans sa ville de Nice le 1er novembre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/