1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 8h - "Beauvau de la sécurité" : que va annoncer Macron ce mardi ?
2 min de lecture

Les infos de 8h - "Beauvau de la sécurité" : que va annoncer Macron ce mardi ?

Que va devenir l'IGPN ? Le chef de l'État s'apprête à annoncer un changement dans la manière de contrôler les forces de l'ordre.

Emmanuel Macron, le 7 septembre 2021
Emmanuel Macron, le 7 septembre 2021
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Le journal RTL de 8h du 14 septembre 2021
10:49
Les infos de 8h - "Beauvau de la sécurité" : que va annoncer Macron ce mardi ?
10:49
William Galibert - édité par Marie Gingault

Emmanuel Macron est attendu à Roubaix ce mardi, afin de clore le "Beauvau de la sécurité" après des mois de concertation, et parfois de frictions entre le gouvernement et certains syndicats. Une mesure qui ne risque pas d'apaiser les relations : le chef de l'État s'apprête à annoncer un changement dans la manière de contrôler les forces de l'ordre. 

Il ne s'agit pas de remplacer l'IGPN, comme cela avait pu être envisagé, mais de contrôler différemment et de manière plus transparente les actions de la police. Dans ce dossier, tous les mots, toutes les nuances ont leur importance, le sujet est inflammable pour le chef de l'État. Dès hier soir, certains syndicats ont déjà dénoncé un désaveu de l'institution policière, sans même connaître les détails pour ce contrôle renforcé pour les forces de l'ordre. On a compris que les policiers ne seraient plus seuls pour contrôler le travail de leurs collègues, mais qui s'en chargera ? 

Il pourrait s'agir d'un contrôle notamment effectué par les parlementaires. Est-ce qu'Emmanuel Macron veut aussi faire appel à d'autres personnes, à des cabinets indépendants ? Pour l'heure, on ne le sait pas encore. Toutefois, l'IGPN ne va pas pour autant disparaître. L'idée, c'est de mettre plus de transparence chez la police des polices. Le président souhaite également que tous les rapports soient rendus publics et que les sanctions soient appliquées à la lettre. Il y a quelques mois, il avait reconnu que des violences et que des contrôles au faciès étaient bel et bien pratiqués dans les rangs de la police.

À écouter également dans ce journal :

Attentats du 13 novembre - Il est l'homme qui a arrêté Salah Abdeslam. Ce policier belge raconte sur RTL l'intervention qui aura permis d'interpeller ce jour-là le terroriste le plus recherché de France. 

Transports - Enquête sur la pénurie mondiale de vélos. Il faut parfois des mois d'attente avant de recevoir un modèle électrique. Les carnets de commandes sont pleins jusqu'en 2023. 

Afghanistan - Shapour, sa femme et leurs trois enfants, pris au piège en Afghanistan alors qu'ils étaient venus passer l'été chez de la famille, ont enfin été rapatriés en France. Ils sont soulagés d'être rentrés chez eux, à Lyon.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/