1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 6h30 - "Beauvau de la sécurité" : que faut-il attendre ?
2 min de lecture

Les infos de 6h30 - "Beauvau de la sécurité" : que faut-il attendre ?

Alors que le mal-être grandit au sein de la profession, les policiers craignent que cette série de rendez-vous qui va s'étaler sur plusieurs mois ne débouche sur aucune mesure concrète.

Gérald Darmanin, le 18 novembre 2020
Gérald Darmanin, le 18 novembre 2020
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Les infos de 6h30 - Beauvau de la sécurité : que faut-il attendre ?
06:45
Le journal RTL de 6h30 du 25 janvier 2021
06:45
Guillaume Chieze

On se souvient des policiers qui manifestaient encore le mois dernier à Paris : le malaise est profond dans la profession, d'où ce "Beauvau de la sécurité", pour reprendre l'expression présidentielle, une série d'échanges qui commence ce lundi 25 janvier et va durer jusqu'en mai.

Cette grande concertation nationale voulue par Emmanuel Macron va prendre plusieurs formes : des réunions d’abord, des rendez-vous réguliers avec des représentants des syndicats policiers et des représentants de la société civile pour tenter de réformer en profondeur, autour de ce que Gérald Darmanin a nommé les "sept péchés capitaux" des forces de l’ordre.  Parmi ces thèmes, la formation, l'encadrement des policiers, les moyens mais aussi le rôle de l’IGPN, la police des polices, souvent décriée.

Le ministre de l'Intérieur va aussi multiplier les déplacements sur le terrain, car il veut renforcer le lien entre la police et la population. Les policiers attendent de leur côté un revirement de la part de l’exécutif, après ce qu’ils qualifient de provocation de la part d'Emmanuel Macron : en décembre dernier, le président avait utilisé le terme "violences policières" dans une interview, un affront pour les syndicalistes qui veilleront à ce que ce Beauvau de la sécurité ne se transforme pas en une série de réunions sans mesures concrètes.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - Le président du Conseil scientifique Jean François Delfraissy estime que le variant britannique du virus représente déjà entre 7 et 9% des cas dans certaines régions françaises. Selon lui, il y a urgence à prendre de nouvelles mesures pour freiner l’épidémie.

À lire aussi

Toulouse - Une conductrice qui a percuté volontairement trois cyclistes et tué l’un d’entre eux pourrait bien être déclarée irresponsable. Atteinte de troubles psychiatriques, elle a été hospitalisée d’office et n’a pas été entendue par les gendarmes. La famille de la victime, un homme de 65 ans, "ne l’accepte pas".

Handball - L’équipe de France s’est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial égyptien en battant largement le Portugal (32-23) qui l’avait éliminée il y a un an lors de l’Euro. Le prochain adversaire des Bleus sera soit la Hongrie, soit l’Espagne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/