1 min de lecture Santé

Les infos de 18h - PMA : Agnès Buzyn réfute l'idée de "droit à l'enfant"

Le projet de loi sur la bioéthique est débattu à l'Assemblée depuis le 24 septembre. La ministre de la Santé a défendu l'article controversé sur la PMA en réfutant l'idée de "droit à l'enfant".

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
PMA : Agnès Buzyn réfute l'idée de "droit à l'enfant" Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pierre Galibert édité par Noé Blouin

La ministre de la Santé a défendu, ce mardi 24 septembre à l'Assemblée, le projet de loi sur la bioéthique. La mesure phare de cette proposition, l'ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, suscite de nombreux débats chez les députés. Pour répondre à ses détracteurs, Agnès Buzyn a réfuté toute idée de "droit à l'enfant".

"Il n'y a pas, il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de droit à l'enfant", a affirmé la ministre. "Parler de droit à l'enfant, c'est insinuer que l'enfant serait dorénavant à la merci de toutes les fantaisies, qu'il serait le simple produit d'un caprice. Dire cela c'est dénigrer le projet parental. Les familles monoparentales et homoparentales existent déjà, c'est un fait. Et il serait aussi hypocrite de ne pas le voir que de persister à ne pas le reconnaître", a-t-elle ajouté.

Sur les 2344 amendements que compte le projet de loi, pas moins de 600 concernent uniquement la PMA. 

À retrouver également dans ce journal

Jihadisme -  La Seine-Saint-Denis vient d'accueillir neuf enfants de jihadistes. Le président du Conseil départemental, Stéphane Troussel appel l'État à l'aide, affirmant que le département ne peut pas les prendre en charge tout seul.

À lire aussi
Hôpital (illustration) urgences
Hôpitaux : 4.172 lits d'hospitalisation complète fermés en 2018

Retraités -  Le gouvernement fait finalement marche arrière, et annule la suppression annoncée de l'avantage fiscal dont bénéficient les + de 70 ans qui emploient une aide à domicile. 

Polémique FCPE - Une affiche de campagne de la Fédération des conseils de parents d'élèves, montrant une femme voilée, a créé la polémique. Le ministre de l'Éducation nationale y voit une entorse à la laïcité et une tentative de flatter le communautarisme en période électorale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé PMA Agnès Buzyn
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants