1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. L'affiche FCPE avec une mère voilée est une "erreur", selon Jean-Michel Blanquer
2 min de lecture

L'affiche FCPE avec une mère voilée est une "erreur", selon Jean-Michel Blanquer

Cette affiche de la FCPE, première fédération de parents d'élèves, défend le droit des femmes voilées d'accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires.

Jean-Michel Blanquer
Jean-Michel Blanquer
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
L'affiche FCPE avec une mère voilée est une "erreur", selon Jean-Michel Blanquer
01:18
L'affiche FCPE avec une mère voilée est une "erreur", selon Jean-Michel Blanquer
01:18
Elise Denjean & AFP

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle fait parler d'elle. Une affiche de campagne de la FCPE, première fédération de parents d'élèves, s'est attirée les foudres des internautes en défendant le droit des femmes voilées d'accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires. "Oui, je vais en sortie scolaire, et alors?", peut-on lire sur le visuel diffusé sur les réseaux sociaux.

Une campagne "regrettable" selon Jean-Michel Blanquer, interrogé à ce sujet sur RMC-BFM TV. Pour le ministre de l'Éducation, "cette fédération de parents d'élèves a été fondée sur la laïcité donc c'est extrêmement paradoxal". Car, en sous-titre, l'affiche dit : "La laïcité, c'est accueillir à l'école tous les parents sans exception".

Le ministre a ensuite enfoncé le clou : "C'est un tout petit peu inquiétant; il y a des élections de parents d'élèves dans quelques semaines, le fait qu'on ait maintenant des organisations qui essayent de flatter le communautarisme pour avoir des voix n'est pas une bonne chose", a-t-il dit, demandant à la FCPE de "corriger" cette "erreur".

Affiche de la FCPE
Affiche de la FCPE
Crédit : FCPE

"Cette affiche a été instrumentalisée", selon la FCPE

Une réaction jugée "scandaleuse" par Rodrigo Arenas, coprésident de la fédération, interrogé par l'AFP. "Cette affiche faisait partie du matériel électoral en vue des élections", a-t-il expliqué. Aux sections de choisir ensuite les visuels à diffuser "en fonction des réalités de terrain". "Sortie de son contexte, cette affiche a été instrumentalisée par des réseaux d'extrême droite et de Laurent Bouvet, fondateur du Printemps républicain et membre du conseil des sages de la laïcité, institué par M. Blanquer", s'est insurgé Rodrigo Arenas.

À lire aussi

Sur les réseaux sociaux, le tract a été détourné, en remplaçant par exemple le visage de la femme par des visages de jihadistes ou par celui de Greta Thunberg. La FCPE se dit, depuis, "cyberharcelée".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/