1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 18h - La politique d'Emmanuel Macron a-t-elle favorisé les Français les plus aisés ?
2 min de lecture

Les infos de 18h - La politique d'Emmanuel Macron a-t-elle favorisé les Français les plus aisés ?

Un nouveau rapport de l'Insee pointe les disparités entre les Français aux revenus modestes et les citoyens aisés dans la politique d'Emmanuel Macron. En moyenne, entre 2020 et 2021, les Français les plus riches ont gagné 420 euros, contre 130 euros pour les plus pauvres.

Un homme retire de l’argent d’un distributeur automatique de billets
Un homme retire de l’argent d’un distributeur automatique de billets
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le journal RTL de 18h du 22 novembre 2022
00:14:47
Le journal RTL de 18h du 22 novembre 2022
00:14:47
Marie Guerrier - édité par Joanna Wadel

La politique d'Emmanuel Macron a-t-elle favorisé les Français les plus aisés ? Une enquête de l'Insee semble aller dans ce sens. Entre 2020 et 2021, les mesures sociales et fiscales ont davantage profité à la moitié de la population la plus aisée qu'à la moitié la plus modeste. Quels sont donc les détails de ce nouveau rapport

Cela dépend de ce qu'on l'on entend par "riches". L'Insee sépare la population en deux catégories : les plus modestes d'un côté, les plus aisés de l'autre. Chacune divisée en tranches. La première tranche pour les plus aisés commence à 1923 euros net par mois et par personne. C'est ce qu'on appelle le niveau de vie, ce qui reste de disponible après cotisations et impôts. 

Et, c'est à partir de cette tranche, à 1900/2000 euros, que les mesures prises par le gouvernement ont été les plus profitables. Parce qu'il s'agit à 90% de mesures fiscales pérennes : baisse du barème de l'impôt sur le revenu, disparition progressive de la taxe d'habitation. L'exécutif assume totalement d'avoir ciblé les classes moyennes laborieuses qui paient des impôts. 

Les mesures sociales, elles, visaient bien les ménages les plus modestes qui ne paient pas d'impôt, avec des revalorisations de minimas et des aides exceptionnelles, surtout en 2020. Des aides ponctuelles qui n'ont pas toutes été reconduites l'année suivante. Donc finalement, sur 2020 et 2021, le gain grâce aux mesures fiscales et sociales est de 420 euros en moyenne pour les plus aisés et de 130 euros en moyenne pour les plus modestes.

Plus de 3 millions de bénéficiaires de l'aide alimentaire

À lire aussi

L'autre enseignement de ce rapport est le nombre de bénéficiaires de l'aide alimentaire en France. Ils étaient 3 millions et demi l'hiver dernier. Plus de la moitié d'entre eux ont entre 25 à 49 ans. 44% sont des personnes immigrées, et une personne dans le besoin sur 5 assure n'avoir personne sur qui compter. Malgré le contexte économique, plus d'un Français sur deux a l'intention de partir en vacances à la fin de l'année, selon la ministre du Tourisme, Olivia Grégoire. 

À écouter également dans ce journal

Coupe du monde 2022 - Retour sur le choc de la victoire de l'Arabie Saoudite sur l'Argentine. Une rencontre qui a surpris. 

Agent du fisc tué en plein contrôle - Le collègue de la victime, encore sous le choc, lui rend hommage et s'exprime sur les risques d'une profession décriée. 

Justice - Le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics et abus de confiance. Dans le viseur de la justice, Caroline Magne, l'ex-épouse d'Éric Ciotti. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires