1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. DÉBAT - Impôts et ISF : les riches doivent-ils payer plus en temps de crise ?
1 min de lecture

DÉBAT - Impôts et ISF : les riches doivent-ils payer plus en temps de crise ?

La première ministre du Royaume-Uni Liz Truss a annulé la baisse d’impôts prévue pour les hauts revenus. De son côté, l’Espagne a décidé de mettre en place un impôt de solidarité.

Une déclaration d'impôts sur le revenu
Une déclaration d'impôts sur le revenu
Crédit : Fred TANNEAU / AFP
Thomas Porcher et Robin Reda sont les invités de Yves Calvi
00:07:04
Thomas Porcher et Robin Reda sont les invites de Yves Calvi
00:07:04
Yves Calvi & Marie-Pierre Haddad

Liz Truss, la Première ministre britannique, a fait marche arrière : il n'y aura pas de baisses d'impôts pour les plus riches. Cette mesure avait fait chuter la Bourse et provoqué un tollé en Grande-Bretagne. Spectaculaire volte-face. Est-ce que c'est une bonne décision ? 

Invité de RTL ce mardi 4 octobre, Thomas Porcher, économiste, membre du collectif "Les économistes atterrés", a expliqué : "La première chose que je ferais, c'est que je reviendrai sur l'ISF". "France Stratégie, le comité de suivi d'évaluation des réformes fiscales du capital, a montré que ces baisses de fiscalité ne se sont pas transformées en investissement. On parle d'une perte globale de 7 milliards", a-t-il expliqué. "On est dans une période de crise et que ça fera des rentrées fiscales supplémentaires dont nous avons besoin", a-t-il ajouté. 

Face à lui, Robin Reda, député Renaissance de l’Essonne et membre de la Commission des finances à l'Assemblée, a indiqué : "Ce qui s'est passé au Royaume-Uni, c'est un électrochoc fiscal qui n'est pas un bon signal envoyé, qu'il soit à la hausse ou à la baisse, dans un contexte d'incertitude". "On ne joue pas au casino avec nos économies. En France, nous sommes connus pour être le champion des impôts et des taxes (...) On est très fort pour faire des impôts exceptionnels en période de crise, mais qui sont en fait exceptionnellement durables après, ce qui n'envoie pas toujours un signal de grande cohérence", a-t-il expliqué.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire