2 min de lecture Nucléaire

Les infos de 12h30 - La centrale de Flamanville coûtera désormais 12 milliards d'euros

Prévu à l'origine pour 2012, la centrale nucléaire de Flamanville n'est toujours pas en service. À ce contretemps, s'ajoute une facture exponentielle, qui s'élève désormais 12,4 milliards d'euros.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
La centrale de Flamanville coûtera désormais 12 milliards d'euros Crédit Image : AFP / Archives, CHARLY TRIBALLEAU | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Noé Blouin

Le réacteur nucléaire EPR de Flamanville devait être mis en service en 2012. Puis, de report en report, les autorités en charge du projet ont avancé la date de 2020. Aujourd'hui, il est question de 2022. Entre temps, la facture a explosé, s'élevant maintenant à plus de 12 milliards d'euros, un budget 4 fois supérieur à la somme prévue initialement

66 soudures, dont 8 extrêmement difficiles à atteindre, doivent, par exemple, être reprises à l'intérieur de certaines tuyauteries. Un contretemps qui devrait coûter à lui seul 1,5 milliard. Pour pouvoir les effectuer, EDF envisage d'utiliser des robots télécommandés qui seront glissés dans les conduits pour découper et souder.

Les travaux devraient commencer à l'automne 2020, à la condition que le gendarme du nucléaire donne son feu vert. Plusieurs mois de discussions et d'études sont donc prévus, pour être sûr que les robots sont vraiment capables de faire le travail correctement.

Si c'est le cas, le combustible sera placé dans le chargeur fin 2022, puis l'EPR rentrera en service commercial environ 6 mois plus tard.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Manifestation pour l'abandon du projet d'EPR à Flamanville en 2017 nucléaire
Retard de l'EPR de Flamanville : "EDF n'y est pour rien", dit un ancien ingénieur

Manifestation de soutien à Mickaël Harpon - Un activiste politique a appelé à un rassemblement de soutien au terroriste Mickaël Harpon, là où il habitait à Gonesse. La manifestation a été interdite. Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a qualifié le projet d'insulte "à la mémoire de nos policiers". 

Renaud-Nissan - Près d'un an après l'arrestation de Carlos Ghosn, l'exécutif de l'alliance a été remanié. Coté Nissan, l'actuel dirigeant de la marque en Chine va devenir directeur général au début de l'année prochaine. Chez Renault, le dernier rescapé Thierry Bolloré risque d'être mis sur la touche.

Attaque de la préfecture - Jeudi 3 octobre dernier, un jeune gardien de la paix de 24 ans, sorti depuis six jours à peine de l'école de police mettait fin au parcours meurtrier de Mickaël Harpon. En exclusivité, RTL a eu accès à son témoignage lors de l'audition.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nucléaire Centrale France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants