3 min de lecture Gilets jaunes

Les "gilets jaunes raisonnables", le "pari audacieux" du gouvernement, selon Alba Ventura

ÉDITO - Des dizaines d'appels à manifester, samedi 8 décembre, à Paris se concurrencent sur les réseaux sociaux, donnant pour la plupart rendez-vous sur les Champs-Élysées, qui a été le théâtre de scènes d'émeutes le 1er décembre.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Les "gilets jaunes raisonnables", le "pari audacieux" du gouvernement, selon Alba Ventura Crédit Image : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron en Conseil des ministres et Édouard Philippe à l'Assemblée nationale ont demandé, mercredi 5 décembre, aux partis politiques et aux syndicats d'appeler au calme dans la perspective de la nouvelle journée de manifestation des "gilets jaunes". 

Est-ce qu'à l'Élysée et à Matignon, on pense encore que le feu peut s'éteindre ? À l’Elysée et à Matignon, on fait le pari que les "gilets jaunes modérés" n’iront pas se mêler aux "gilets jaunes" les plus durs.  

Le gouvernement, qui pense avoir donné des signes de bonne volonté, espère que les plus paisibles des "gilets jaunes", les "gilets jaunes raisonnables", comme les appelle Christophe Castaner, vont revenir à une expression plus calme, à des manifestations plus pacifiques. Contrairement aux "gilets jaunes" plus récalcitrants, à ceux qui veulent en découdre.
C’est un pari audacieux…

À lire aussi
Un membre des "gilets jaunes" le 9 décembre 2018, près de Marseille. Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : la violence est "inhérente" au mouvement, dit Éric Coquerel

Des "gilets jaunes" actifs ?

C’est faire la différence entre le bon "gilet jaune" et le mauvais "gilet jaune". Autrement dit, trier le bon grain de l’ivraie, ce n’est pas un exercice facile. Mais sur quoi se fonde ce pari ? Sur pas grand-chose en réalité, c’est pour cela que c’est un pari. On voit bien d’ailleurs que même les sondages de soutien aux "gilets jaunes" sont fluctuants.

Certains disent que 7 Français sur 10 considèrent que les annonces d’Édouard Philippe justifieraient que les manifestations s’arrêtent, selon un sondage BVA pour la Tribune. Tandis que selon l’Institut Elabe, 78% des sondés estiment que les mesures du premier ministre ne répondent pas aux attentes des "gilets jaunes" et pour 63% la mobilisation doit se poursuivre.

C’est un petit peu en baisse mais cela reste conséquent. Vous voyez, même chez ceux qui ne sont pas actifs, ceux qui ne font que mettre leur gilet sur le pare-brise, il y a une différence d’appréciation.

La dimension violente peut-elle jouer ?

Mais, est-ce que le gouvernement pense que les actes de violence peuvent faire changer les comportements ? Oui. L’Élysée pense que certains manifestants ont dû être échaudés et que la dimension violente peut jouer. Vous savez, dans l’entourage d’Emmanuel Macron, on estime, d’après les remontées de terrain, que les plus radicalisés, seraient assez peu nombreux, environ 10.000, ceux dont les visages tournent en boucle à la télé, sur les ronds-points. Des "gilets jaunes" qui dit-on monopolisent la parole des autres et les prennent en otage

Le sénateur François Patriat, macroniste de la première heure, va même jusqu’à pointer une minorité chez qui, dit-il "il y a une volonté de putsh". Un noyau dur c’est évident, mais tous les autres ?

Il n’y a pas que des casseurs, il y a tous ces gens, des salariés, aux revenus modestes

Alba Ventura
Partager la citation

Parce que lorsque vous jetez un œil aux auditions des comparutions immédiates des "gilets jaunes" devant le tribunal, c’est très instructif. Il n’y a pas que des casseurs, il y a tous ces gens, des salariés, aux revenus modestes, des gens qui disent s’être laissé emporter par la colère, qui se retrouvaient devant la justice pour la première fois et qui pour la première fois avaient utilisé une barre, un caillou, un casque de chantier.

Ceux- là, est-ce qu’ils ont été échaudés ou est ce qu’ils sont prêts à recommencer ? Qui le sait ? Comment faire la différence entre des manifestants exaspérés prêts à basculer encore une fois, et des manifestants exaspérés qui ne basculeront pas ? C’est un pari... à pile ou face !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron Élysée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795825855
Les "gilets jaunes raisonnables", le "pari audacieux" du gouvernement, selon Alba Ventura
Les "gilets jaunes raisonnables", le "pari audacieux" du gouvernement, selon Alba Ventura
ÉDITO - Des dizaines d'appels à manifester, samedi 8 décembre, à Paris se concurrencent sur les réseaux sociaux, donnant pour la plupart rendez-vous sur les Champs-Élysées, qui a été le théâtre de scènes d'émeutes le 1er décembre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/les-gilets-jaunes-raisonnables-le-pari-audacieux-du-gouvernement-selon-alba-ventura-7795825855
2018-12-06 07:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4rPSzCinpZot0TcuGXP8Ig/330v220-2/online/image/2018/1206/7795826073_des-gilets-jaunes-a-montabon.jpg