2 min de lecture École

Pour aider les collégiens à faire leurs devoirs, "il faut des gens formés", plaide la FCPE

REPLAY - Le vice-président de la FCPE (Fédération nationale des conseils de parents d'élèves) Hervé-Jean Le Niger se félicite de la mise en place de l'aide aux devoirs, mais demande des "gens formés" et des "pédagogies différenciées".

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Pour aider les collégiens à faire leurs devoirs, "il faut des gens formés", plaide la FCPE Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Christelle Rebière

À partir de ce lundi 6 novembre, des collégiens volontaires vont pouvoir profiter de temps d'étude accompagnée pour réaliser leurs devoirs. Un espoir, selon le vice président de la Fédération nationale des conseils de parents d'élèves (FCPE), Hervé-Jean Le Niger. Selon lui, la mise en place de ce dispositif intitulé "Devoirs faits" n'est pas une idée nouvelle. "La FCPE revendique la fin des devoirs à la maison depuis longtemps", explique le vice-président. 

Gratuit pour les bénéficiaires (il coûtera 220 millions d'euros à l'État en 2018), ce nouveau dispositif pourra être intégré par les élèves scolarisés entre la 6e et la 3e et a pour but de réduire les inégalités. Les élèves pourront ainsi se rendre à l'étude, sur la pause déjeuner ou en dehors des cours, pendant une heure par jour. 

Même si Hervé-Jean Le Niger se félicite de cette décision, il interpelle sur la mise en place difficile du dispositif. "En théorie on se félicite du fait que les devoirs se fassent sur le temps scolaire [...] Maintenant il faut savoir exactement de quelle manière ça va être mis en place". Le vice-président de la FCPE s'interroge notamment sur le personnel qui accompagnera les élèves lors de ces études. "Pour l'instant on voit que le système est imparfait puisque l'on fait appel à des services civiques, à des professeurs sur la base du volontariat et ce n'est pas simple". 

Quelles méthodes pédagogiques ?

Autre interrogation de la FCPE : quelles seront les méthodes pédagogiques, qui rythmeront les études ? "Il faudrait que ce soit en relation directe avec ce qui est fait dans le contenu de la classe", suggère Hervé-Jean Le Niger, en insistant sur les difficultés des élèves. 

À lire aussi
Une cour d'école maternelle (illustration) faits divers
Dordogne : enquête pour viol dans une école, un mineur mis en examen

"On s'adresse a des élèves qui sont en difficulté et on doit leur proposer des dispositifs pour qu'on les accompagne, avec une pédagogie différenciée. Faire de la répétition ou du rabâchage, ça n'a pas de sens pédagogiquement. Ce qui a un sens c'est d'aider l'élève, lui montrer où sont ses difficultés et lui donner des solutions méthodologiques pour dépasser ses difficultés", conclut-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants