1 min de lecture Changement climatique

Greta Thunberg à l'ONU : des larmes, de la rage et "un moment vraiment étrange"

Retour sur le coup de sang de Greta Thunberg au sommet climat de l'ONU à New York où elle a prononcé un discours plein d'émotions viscérales.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Greta Thunberg à l'ONU : des larmes, de la rage et "un moment vraiment étrange" Crédit Image : STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Nicolas Barreiro

Un moment vraiment étrange, quoi qu’on pense de Greta Thunberg. Cela fait plusieurs mois qu’on l’entend régulièrement répéter le même message, lorsqu'elle a accosté dans le port de New York il y a quelques semaines ou lors de la manifestation pour le climat vendredi, mais ce lundi 23 septembre, aux Nations Unies, c'était vraiment différent.

C’est rare, dans ces enceintes internationales ouatées, d’observer des émotions viscérales, c’était un mélange de rage, de désespoir. Il fallait voir son regard, son visage qui exprimait le dégoût. Cette jeune fille avec sa tenue rose et sa natte, dans cette enceinte pleine de costumes gris, a balayé les discours successifs des dizaines de chefs d’État et de gouvernement, des chefs d’entreprises...

Elle a souligné la faiblesse de ce sommet climat, avec l’extrême prudence des petits pas que les dirigeants promettaient de faire. Et en même temps, quand on regarde ce moment, elle lisait un discours écrit, donc on se demandait, est-ce que cette explosion d’émotions est sortie d’un coup, ou est ce que Greta Thunberg avait préparé, dans cette enceinte symbolique, devant des journalistes du monde entier, un coup d’éclat ?

Un discours viral

En tout cas, ça marché. Ce moment a beaucoup tourné sur les réseaux, les télés, alors qu’ici, Greta Thunberg n’est pas aussi connue qu’en Europe, pas du tout. 

À lire aussi
Greta Thunberg environnement
Greta Thunberg : retour en Europe en catamaran pour la jeune militante suédoise


Ce moment va rester, cela semblait être une colère sincère, parce qu’à un autre moment dans un couloir de l’ONU, elle a aperçu par hasard Donald Trump, qui lui ne l’a pas vue, ou ne l’a pas reconnue. Et là, instantanément, on a vu son visage prendre ce même masque de rage, devant le président qui remet en cause l’accord de Paris.

Et il y a peu de temps, le président Trump vient de tweeter la vidéo de l’intervention de Greta Thunberg, avec ce commentaire ironique : "Elle a l’air d’une jeune fille très heureuse qui attend avec impatience un avenir radieux et merveilleux. Si agréable à voir".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Changement climatique Climat Greta Thunberg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants