1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Michel Blanquer à Ibiza : le ministre encore un peu plus fragilisé
1 min de lecture

Jean-Michel Blanquer à Ibiza : le ministre encore un peu plus fragilisé

La polémique enfle après les révélations de "Mediapart" selon lesquelles le ministre était en vacances à Ibiza lors de l'annonce du nouveau protocole sanitaire.

Jean-Michel Blanquer en conférence de presse, le 12 novembre 2020.
Jean-Michel Blanquer en conférence de presse, le 12 novembre 2020.
Crédit : Ludovic MARIN / AFP / POOL
Jean-Michel Blanquer à Ibiza : le ministre encore un peu plus fragilisé
01:45
Thomas Despré - édité par Florine Boukhelifa

"Mais que diable allait-il faire dans cette galère", écrivait Molière. Très critiqué sur la valse des protocoles sanitaires dans les écoles, collèges et lycées, Jean-Michel Blanquer est au cœur d'une nouvelle polémique. Selon les révélations de Mediapart, le ministre de l'Éducation nationale était en vacances à Ibiza à la veille de la rentrée scolaire.

Jean-Michel Blanquer les pieds dans l'eau, au cœur de la Méditerranée, alors que des centaines de milliers d'enseignants attendent impatiemment le nouveau protocole sanitaire des établissements scolaires. L'image égratigne un peu plus le ministre, déjà très fragilisé au sein du gouvernement.

Auparavant, il y avait déjà eu la polémique autour de ces nouvelles consignes publiées dans la presse, un dimanche soir, sur un site payant. Également, les différentes modifications de ce protocole sanitaire face à la grogne des syndicats. "Je vais peut-être songer à prendre quelques jours de vacances moi aussi", sourit un conseiller du ministre.

De son côté, le ministère de l'Éducation nationale prend la défense de Jean-Michel Blanquer. S'il était en vacances, le ministre a travaillé à distance, explique son cabinet. Ce dernier a par ailleurs donné en détail le programme de ce séjour à Ibiza : une réunion avec Jean Castex le 31 décembre et une très longue discussion avec son équipe la soirée du lendemain, le tout à un millier de kilomètres de distance.

À lire aussi

"S'il avait été là, le protocole sanitaire ne serait pas sorti plus tôt" pour autant, élude son entourage. "Jean-Michel Blanquer avait le droit de partir en vacances puisque les consignes du gouvernement l'autorisaient à partir s'il était à moins de deux heures d'avion", explique à son tour un conseiller. Et Ibiza est tout pile à deux heures de Paris.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/