1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - Burkini à la piscine : Éric Piolle dénonce une "zemmourisation" des esprits
2 min de lecture

INVITÉ RTL - Burkini à la piscine : Éric Piolle dénonce une "zemmourisation" des esprits

Invité au micro de RTL, le maire de Grenoble s'est prononcé pour l'autorisation du port du burkini à la piscine. Une position qui fait débat.

Eric Piolle, maire de Grenoble est aussi candidat à la primaire d'EELV
Eric Piolle, maire de Grenoble est aussi candidat à la primaire d'EELV
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
INVITÉ RTL - Burkini à la piscine : Éric Piolle dénonce une "zemmourisation" des esprits
00:06:03
Agnès Bonfillon & Pascal Praud & Nathan Breitman - édité par Lison Bourgeois

Le maire de Grenoble était l'invité de RTL Midi ce mercredi 4 mai pour évoquer sa position : il veut autoriser le burkini dans les piscines de sa ville. Pour Éric Piolle, ce débat devrait être "un non-sujet". "Le seul objet c'est de supprimer les interdits qui ont été introduits il y a une dizaine d'années et qui n'ont rien à voir avec l'hygiène et la sécurité", assure l'élu EELV en rappelant le contenu de la loi 1905.

Dans une lettre adressée vendredi 29 avril à Emmanuel Macron, Éric Piolle abordait les sujets qu'il souhaite voir sur le devant de la scène ces 5 prochaines années. Il parlait de la réforme des retraites, du climat, mais aussi de la laïcité. Il affirmait "veiller à ce qu’aucun règlement intérieur d’aucun équipement public ne constitue une injonction ou une discrimination" à Grenoble. 

Il avait ensuite précisé ses propos au micro de RTL. Selon lui, les piscines municipales sont des espaces publics, "donc on peut mettre un burkini (...) dans la mesure où il respecte les règles d'hygiène et de sécurité". Le maire EELV de Grenoble fait ensuite la différence entre l'école et les piscines : "C'est un espace où vous pouvez aller comme vous le souhaitez et où la loi ne règlemente pas vos vêtements".

Ce à quoi Laurent Wauquiez a répondu, toujours au micro de RTL : "Le burkini, ce n'est pas un vêtement comme un autre. C'est un symbole de l'Islam politique". Selon lui, il est "très grave qu'un maire élu de la République accepte ce genre de recul et de communautarisme".

Éduquons plutôt le regard des hommes

Éric Piolle, maire EELV de Grenoble.
À lire aussi

Pour le maire de Grenoble l'interdiction du burkini à la piscine n'a pas lieu d'être, tout comme l'interdiction du topless. "Interdire à une femme de se baigner topless dans une piscine, c'est-à-dire considérer que la poitrine de la femme a un autre statut que la poitrine de l'homme, c'est un interdit vestimentaire qui est posé sur la femme. Et c'est toujours sur la femme", explique Éric Piolle. 

"Éduquons plutôt le regard des hommes pour que, à l'inverse de ce que disait monsieur Blanquer, les filles puissent aller en crop-tops à l'école si elles ont envie d'aller en crop-tops à l'école", assure le maire de Grenoble. "C'est ce regard-là qu'il faut éduquer", conclut-il. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/